Beauchamp néglige ses enfants

La couverture du Beauchamp Infos de septembre-octobre, la jolie photo verdoyante d’un bac à jardiner accompagnée de « Nos écoles où il fait bon apprendre » a fait bondir les parents ! Véritable provocation alors que de nombreux services à l’enfance ont disparu depuis 2 ans ½ et que les coupes sombres sont pratiquées sans discernement.
La liste est interminable : réduction des Atsem en maternelle, fermeture de l’aide aux devoirs de Nungesser et Coli, séances de bibliothèque à minima, fermeture du Club des Marronniers, fermeture du centre de loisirs à Noël et en partie l’été, suppression des séjours jeunes et réduction des sorties au centre de loisirs… Le service périscolaire, hors étude, n’est plus qu’une garderie alors que les tarifs ont été augmentés depuis 2 ans.
Cette année, la municipalité réduit son financement de 50 à 40% des classes transplantées, réduit de 4 à 3 jours par semaine l’ « Ecole municipale des sports »… Et bien sûr, aucun Temps d’Activité Périscolaire pour les élèves dans le cadre de la réforme du temps scolaire si ce n’est la bibliothèque qui propose un projet d’1 heure par semaine pour 12 élèves… sur 900 ! Pourtant, la ville engrange la dotation annuelle de l’état, environ 135 000 €.
Mais les économies faites sur le dos des petits Beauchampois, à qui on retire le peu qui existait déjà, ne sont pas tout, le plus préoccupant est bien l’incapacité de la municipalité à fédérer les énergies et à imaginer des projets pour l’épanouissement des enfants.
Alors s’il fait bon apprendre à Beauchamp, on le doit surtout au travail de qualité et à la motivation des enseignants…

Impôts et dettes durables

Vous étiez nombreux à l’avoir constaté en 2014, notre impôt foncier a plus que doublé en moins d’une quinzaine d’années.
En 2015, en France, un habitant d’une commune de 5000 à 10000 habitants a versé en moyenne 255 € pour la cotisation foncière de sa ville alors qu’à Beauchamp, c’était 27 % de plus soit 322 € / habitant.
C’est notamment en 2 ans (2013 et 2014) que la part communale a bondit de près de 60%.
Pour plus de services ? Non, pour en avoir toujours moins et tenter d’absorber les erreurs de gestion des majorités précédentes, dont, rappelons-le faisaient partie Mmes OCCIS, AVELINE ET NORDMANN aux côtés de M. LAVAUD.

graph

Exemple de l’impôt foncier d’un pavillon de 100 m² sur un terrain de 500 m² en zone UB Nord

Faites vous aussi le calcul en utilisant le fichier Excel (.xlsx) ou  OpenDocument (.ods)

Téléchargement (XLSX, 19KB)

Conseil Communautaire ce lundi 5 décembre

carte-interco-2016

Le prochain Conseil Communautaire aura lieu le lundi 5 décembre à 20h00  au Gymnase MAUBUISSON – Avenue Charles de Gaulle – BESSANCOURT (95 550)

Continuer la lecture

Question de sécurité de nos établissements scolaires

Question orale posée lors du Conseil Municipal du 29 septembre par votre élu, Patrick PLANCHE :

Question-orale-PP«Madame le Maire,suite aux évènements tragiques qui ont endeuillé la France cet été et aux menaces terroristes persistantes, le Ministère de l’Intérieur, par la voix du Préfet du Val-d’Oise, a demandé un renforcement de la sécurité des établissements scolaires.
Il appartient donc aux collectivités locales de prendre toutes dispositions nécessaires afin de garantir la sécurité des établissements scolaires dont elles ont la responsabilité.
Madame le Maire, nous aimerions connaître les conclusions du diagnostic de sécurité de chaque établissement scolaire de notre commune et, déclinant de ce dernier, les travaux engagés afin d’en diminuer la vulnérabilité ainsi que le calendrier que vous avez établi par ordre de priorité.
Il est demandé également que chaque établissement scolaire soit doté d’un système d’alerte en cas d’attaque terroriste et que ce dernier soit distinct des alarmes « incendie » ou alarmes « confinement ».
Pouvez-vous nous dire ce qui a été envisagé dans nos établissements scolaires ?
A l’heure où plusieurs villes de la communauté d’agglomération reviennent sur les dispositifs de « dépose-minute » mis en place aux abords des écoles, et ce pour des raisons de sécurité mais aussi de pollution, pensez-vous maintenir à Beauchamp votre nouveau dispositif d’accès des automobilistes au plus près de nos écoles élémentaires ?
Pour une meilleure lisibilité de nos échanges, je vous remercie de bien vouloir inscrire au procès-verbal de ce Conseil Municipal cette question, ainsi que votre réponse et les débats qui en découlent.»

Réponse de Mme le Maire :

«Le contexte de terrorisme qui frappe la France nous engage collectivement sur la voie d’une bien plus grande vigilance et d’un renforcement des moyens de sécurité, En matière scolaire, c’est dans le cadre d’une véritable collaboration avec Monsieur l’inspecteur de l’éducation nationale, les équipes éducatives et les services municipaux que se construisent les moyens d’un équilibre nouveau entre le respect de l’intégrité des missions de l’école et le renforcement de la sécurité.
Sur le plan opérationnel, des moyens sont en place (barrières, gestion des accès…) et d’autres sont actuellement en cours d’élaboration (réfection de clôture, dispositif d’occultation des vues, outils de renforcement de la gestion des accès…).
En ce qui concerne le système d’alerte distinct du dispositif d’incendie et de secours, c’est bien évidemment un choix qui appartient aux différentes communautés éducatives de nos écoles. Concernant le “dépose minute”, nous pensons qu’il ne constitue pas un enjeu particulier sur les questions de sécurité et de pollution par rapport à un stationnement classique. Aujourd’hui, le “dépose-minute” trouve sa place dans le flux de la circulation et semble satisfaire une majorité de parents.»

Question de suivi du PEDT

Question orale posée lors du Conseil Municipal du 29 septembre par votre élue, Christelle TAKACS :

Question-orale-CT«Madame le Maire, pourriez-vous nous rendre compte des projets mis en oeuvre dans le cadre du projet éducatif territorial, durant l’année scolaire 2015/2016 ?
Nous souhaiterions également connaître les nouvelles propositions, celles qui seront maintenues et celles qui seront supprimées pour l’année scolaire 2016/2017 ?
Pour une meilleure lisibilité de nos échanges, je vous remercie de bien vouloir inscrire au procès-verbal de ce Conseil Municipal cette question, ainsi que votre réponse et les débats qui en découlent.»

Réponse de Mme le Maire :

«Le 30 juin 2016, le comité de pilotage s’est réuni afin de faire le bilan de l’année 2015/2016 du PEDT et de valider les projets pour l’année 2016/2017.
Au cas où le représentant de votre liste ne vous aurait pas remis le compte-rendu, n’hésitez pas à le demander et nous vous le transmettrons.»

N.B. : Le compte-rendu de ce comité de pilotage du 30 juin 2016 est parvenu aux élus le mardi 27 septembre à 18h05, 2 heures après le dépôt de cette question orale.

Question de containers à textile

Question orale posée lors du Conseil Municipal du 29 septembre par votre élu, Pascal SEIGNÉ :

Question-orale-PS«Madame le Maire, au début du mois, nous avons constaté l’installation de containers à textile à proximité de l’église, avenue Gilbert Dru. Bien qu’ils ne semblent pas positionnés sur le domaine public, cette installation apparaît contraire aux dispositions prises par le plan Vigipirate.
Pouvez-vous nous indiquer ce qui a motivé cette installation et si la Mairie a bien été consultée ? Sous quel délai ces containers seront-ils retirés ?
Pour une meilleure lisibilité de nos échanges, je vous remercie de bien vouloir inscrire au procès-verbal de ce Conseil Municipal cette question, ainsi que votre réponse et les débats qui en découlent.»

Réponse de Mme le Maire :

«Contrairement aux rumeurs, ces containers à textile, avenue Gilbert Dru,n’ont pas été validés par la Ville de Beauchamp, n’étant pas positionnés sur le domaine public mais bien sur le domaine privé.
Les événements de cet été ont renforcé la sécurité près des lieux de culte. En conséquence, nous avons demandé à monsieur le Curé de reconsidérer sa position pour renforcer la sécurité de ses fidèles.
Je me permets de vous rappeler que l’église de Beauchamp ne dépend pas de la municipalité.»

Modifications des modalités de mise en vente d’un bien communal bâti sis 45, avenue Claude Sommer – Notre déclaration au CM du 29/09/16

Comme de nombreux élus de la majorité municipale, nous estimons que la période de mise en vente (de juillet à aujourd’hui) n’était pas la plus propice. Un bien de cette nature trouve généralement acquéreur sur une période plus longue.
Nous votons contre la baisse du prix de vente.