Le mot du conseiller

A tout pouvoir il faut un contre pouvoir, c’est la base de toute démocratie et c’est celui que j’exerce aujourd’hui.

Il est important que la sensibilité que je représente puisse s’exprimer au sein du Conseil Municipal. Mais peut-on être réellement entendu à Beauchamp à partir du moment où seuls le Maire et quelques adjoints disposent d’un micro ?

Le fait que les conseillers ne soient pas considérés de manière égalitaire ne gêne apparemment que moi étant donné qu’en dehors des responsables de commission les autres conseillers de la majorité ne s’expriment pas. En outre, j’avais demandé à M. le Maire lors de la Commission Information que figurent dans Beauchamp Infos les dates des prochains Conseils Municipaux. Or, il m’a été répondu que ce n’était pas possible car la date était fixée une quinzaine de jours à l’avance en fonction des emplois du temps de chacun (mais qui est chacun ?). En effet, on ne m’a jamais demandé mes “disponibilités”.

Il en va de même pour les travaux des commissions. D’après M. le Maire ils ne doivent pas être portés à la connaissance des citoyens car cela relève du fonctionnement interne du Conseil Municipal. Personnellement je ne partage pas cette analyse et je m’attacherai, tout au long de mon mandat, à vous informer sur l’ensemble des dossiers et sur les positions que je serai amené à défendre.

Régis BRASSEUR

Laisser un commentaire