Alternative Citoyenne vous informe

Le dernier Conseil Municipal s’est révélé riche en enseignements sur la politique menée par la majorité municipale.

Les points que nous avons retenus :

L’augmentation des municipaux : L’ensemble des des prestations communales sera revu à la hausse à compter du 1er janvier 2002 avec le passage à l’euro. Ces augmentations vont de 5 à parfois plus de 30%. Notre élu s’y est opposé soit parce que les hausses de nous semblaient excessives, soit parce que les ne prenaient pas suffisamment en compte les revenus des familles. Le Maire s’est empressé d’ajouter que les familles en grandes difficultés pouvaient solliciter une aide du . Nous déplorons cette méthode qui conduit les familles à solliciter la « charité ». La gestion des salles communales : Outre l’augmentation du prix de location des salles municipales, il est à noter que leur attribution reste assez opaque. Selon le Maire, toutes les grandes salles ( et salles Anatole France) sont déjà réservées pour toute l’année 2002, l’argument avancé étant « l’organisation des élections présidentielles et législatives » (qui représentent quatre week-ends !!).

Lors de la dernière Commission culturelle notre élu a demandé la création d’un Office Culturel Municipal qui pourrait, entre autre, gérer les salles communales. Le Maire ne semblait pas opposé à cette proposition. Affaire à suivre…

Convention avec la de Taverny : La commune de Beauchamp a signé une convention avec Taverny permettant aux élèves de CP de l’école Paul Bert d’utiliser la (par session de 40 min. par semaine).

Conseil Communal de de la Délinquance : Le Conseil Municipal a voté à l’unanimité l’avenant 2001 du contrat CCPD représentant une d’un montant de 200.000 F versée par l’Etat et visant à atteindre les objectifs suivants : le développement de la citoyenneté et la de la marginalisation des publics en difficultés, de la récidive et des toxicomanies et de la rupture scolaire.

Deux questions ont été posées au Maire
La première, par Valérie Goncalvez (Beauchamp Autrement), au sujet de l’application de la loi à Beauchamp concernant les . Le Maire a indiqué qu’il manquait 251 logements pour atteindre le quota de 20% fixé par la loi. Il a donc prévu de privilégier la réhabilitation de logements existants en (3 logements sont d’ailleurs prévus prochainement dans la Cité Cadoux). Nous pensons que la réhabilitation constitue le moyen le plus pertinent pour notre commune étant donné la rareté des terrains disponibles. Cependant, nous craignons que ce choix ne concerne que des logements situés à la périphérie de la commune et éloignés des différents services. Aussi, il serait opportun de se pencher sur la réalisation d’immeubles collectifs (2 ou 3 étages) à proximité du centre-ville.

La seconde question, sur la gestion du à Beauchamp, a été posée par notre élu, Régis Brasseur. Plus d’un mois après la catastrophe de Toulouse, la municipalité n’avait toujours pas réagi publiquement à la question des .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.