Notre position

Nous pensons que le temps est venu de remettre de l’ordre dans ce dossier. Le Maire s’appuie uniquement sur le fait que ce terrain a été réservé en 1977 pour la création d’un et qu’il a une entière confiance vis-à-vis de la .

Est-ce vraiment suffisant pour justifier un projet d’intérêt public ? La confiance n’a jamais été un gage de !

Le principe de précaution n’est pas un gadget. C’est le seul moyen que l’on connaisse pour éviter de nouvelles catastrophes.

Aujourd’hui, beaucoup trop d’élus gouvernent à court terme et font de graves erreurs de jugement. La catastrophe de Toulouse a démontré qu’il est nécessaire d’être vigilant et qu’il faut parfois savoir se remettre en cause.

Nous demandons immédiatement :

La réalisation d’une étude d’impact tant au niveau de la sécurité que de l’environnement, sans omettre l’aspect financier du projet et ses conséquences sur l’endettement de la commune.

La tenue d’un débat public en présence du Préfet, des Maires de Beauchamp et de Taverny, de la et du Conseil Général.

Nous condamnons la gestion actuelle du dossier par M. le Maire. Ce dernier s’obstine à croire qu’il détient la vérité à lui seul. Ce comportement n’est pas acceptable de la part d’un élu. M. le Maire doit enfin prendre en compte l’avis de la population… et des experts. L’excès de pouvoir risque de nuire gravement à la des futurs collégiens.

Laisser un commentaire