Le mot du conseiller

En tant qu’élu depuis un an et demi, je suis le porte parole de l’association Alternative Citoyenne au sein du Conseil municipal. Mon rôle est de relayer les positions de notre association mais également de faire part à la municipalité des interrogations et des inquiétudes de l’ensemble des Beauchampois. De son côté, dans une démarche citoyenne qui se veut constructive, l’association relaie auprès de la population toutes les informations concernant la vie locale.

Selon M. le Maire, nous serions un « parti politique ». Mais je tiens à rappeler que la gestion des affaires d’une commune est l’affaire de tous. Tout citoyen doit pouvoir s’exprimer publiquement et avoir accès à toutes les informations concernant la vie locale. Notre objectif n’est pas de prendre le pouvoir comme certains veulent le faire croire mais uniquement de créer un débat avec l’ensemble de la population. C’est pourquoi nous vous informons sur tous les dossiers en cours.

Critiquer l’opacité de la gestion communale signifie, selon M. le Maire, « afficher une orientation très marquée politiquement ». C’est pour cette raison qu’il nous interdit de participer au et donc de rencontrer la population.

Cette attitude va à l’encontre des principes démocratiques sur lesquels repose la liberté d’expression.

Je dénonce ces pratiques politiciennes et autoritaires qui ne visent qu’à évacuer du débat public tous ceux qui ont une autre conception de la .

Laisser un commentaire