Question orale relative à la Mission Locale

Question posée par Régis Brasseur

Monsieur le Maire,

Vous avez, lors du dernier Conseil Municipal, fait voter la démission de notre commune du Conseil d’Administration du G.I.P. Insertion – de Taverny et, dans cette même séance, l’adhésion de notre commune à la de Franconville.

Lors de son Assemblée Générale du 30 Mai 2002, les membres du Conseil d’Administration ont refusé le retrait de la ville de Beauchamp de la Mission Locale Intercommunale, comme le leur permettent les statuts auxquels vous avez adhéré.

De plus, aujourd’hui, les jeunes Beauchampois dépendant de l’A.N.P.E et des ASSEDIC de Taverny, du Service Social Départemental de Saint-Leu-La-Forêt ainsi que de la zone AGIR Vallée de l’Oise, se trouvent sans permanence de la Mission Locale à Beauchamp.

En effet, la permanence qui se tenait depuis plusieurs années dans les locaux de l’A.J.N. a été suspendue, ce qui contraint ces jeunes à se rendre à Taverny.

Enfin, vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui la démarche des professionnels de l’action sociale est de « prendre la personne dans sa globalité » afin de traiter l’ensemble des problèmes : , santé, .

Afin d’avoir une cohérence d’intervention, ne pensez-vous pas que l’ensemble des acteurs de l’insertion doit travailler de concert dans la logique de territoire qui est aujourd’hui pour Beauchamp la zone de compétence de l’A.N.P.E. de Taverny ?

Je souhaiterais donc que vous nous fassiez part de votre position sur tous ces points et que vous nous disiez en quoi l’adhésion à la Mission Locale de Franconville contribuerait à l’intérêt des jeunes concernés.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

Régis BRASSEUR

Réponse de M. le Maire

Je dois tout d’abord rappeler que la Mission Locale de Taverny a décidé unilatéralement la suspension de sa permanence dans les locaux de l’AJN, faute de conseillers d’insertion.

Ensuite, le manque de transparence dans la gestion a entraîné, pour nous, une perte de confiance.

Soucieux de prendre les jeunes dans leur globalité nous nous sommes tournés vers la Mission Locale de Franconville qui offre un service complet de prise en charge du jeune :

accueil-atelier basé sur des méthodes actives

outil innovant – démarche de responsabilisation Naturellement avec un encadrement par des conseillers spécialisés dans les domaines : de la santé, de l’emploi, du logement.

En outre, une permanence sera effectivement assurée à Beauchamp.

Compte tenu de ces éléments, avec la majorité, je considère que l’adhésion à la Mission Locale de Franconville contribuera à l’intérêt de nos jeunes. Notre commentaire

Encore une fois, M. le Maire s’est permis de détourner la question afin de ne pas y répondre. Tout d’abord, il n’a pas réagi au fait que le conseil d’administration de la Mission Locale de Taverny a refusé le départ de la commune de Beauchamp. Par conséquent, si notre commune adhère à la Mission Locale de Franconville, la municipalité risque de devoir participer au financement des deux Missions Locales. Plus grave encore. Les jeunes qui sont suivis actuellement par la Mission Locale de Taverny sont également pris en charge au niveau du logement et de la santé par des organismes dépendant du même secteur administratif. Le fait d’être rattaché à la Mission Locale de Franconville risque de compliquer leurs démarches administratives. Lorsque le Maire indique qu’ils auront à leur disposition des conseillers au sein de la Mission Locale de Franconville, il ne répond pas au problème puisqu’il s’agit avant tout d’une question de zones géographiques de compétences. Enfin, M. le Maire n’a toujours pas apporté la moindre preuve concernant l’opportunité de changer de Mission Locale. Par conséquent, nous estimons qu’il s’agit d’un choix purement politique lié notamment aux divergences entre lui et le Maire de Taverny. Nous condamnons cette attitude qui risque de nuire gravement aux jeunes en difficulté de notre commune.

Laisser un commentaire