Février 2003 : Quelques mots de Thro…

Lors de la cérémonie des voeux de la majorité municipale le 11 janvier dernier, l’auditoire a pu entendre dans le discours de M. Thro (1er adjoint) concernant le projet de collège qu'” il n’est pas normal que des associations à caractère politique fassent une campagne contre ce projet avec de faux arguments “. Ce projet semble faire perdre leur calme à nos élus qui n’hésitent pas à mentir et à tromper la population pour sortir de l’impasse dans laquelle ils se sont mis, tout seuls !

Non, M. le Maire, notre démarche ne s’inscrit pas dans un débat politicien mais bel et bien dans le principe de précaution qui seul peut garantir la sauvegarde de l’intérêt général. La sécurité de nos enfants doit être la principale préoccupation dans ce projet. C’est dans ce cadre que la a réitéré ses réserves et que la a évoqué les risques que comportait l’implantation d’un établissement scolaire à proximité de son usine. Au vu de l’ensemble de ces avis négatifs, le commissaire enquêteur a d’ailleurs sollicité un délai complémentaire pour rendre son avis.

Élu depuis 1977, M. le Maire aurait pu inscrire dans le POS une réserve foncière dans un secteur sans risque !

Laisser un commentaire