Le développement économique à Beauchamp : Tout reste à faire !

Lors du Conseil Municipal du 12 décembre 2002, notre Conseiller Municipal a interpellé M. le Maire sur la santé économique critique de notre commune
Après avoir rappelé à M. le Maire les chiffres désastreux concernant l’ (cf. notre bulletin de septembre 2002) et les risques de fragilisation de notre tissu économique industriel, Régis Brasseur lui a demandé de préciser quelle avait été la politique de développement économique menée par la municipalité depuis une dizaine d’années et ce que la nouvelle équipe municipale comptait faire face à l’urgence de cette situation. M. le Maire nous a répondu que « la politique communale menée depuis de nombreuses années dans ce domaine a toujours été de favoriser les activités de ces zones industrielles et artisanales […] en aménageant les accès, les routes et les rues de la commune, en créant des parkings le long de la Chaussée Jules César et en modérant les augmentations de la taxe professionnelle. »

Ces actions (on ne peut décemment pas parler de politique de développement économique) sont totalement dépassées et archaïques au regard de l’évolution des stratégies de localisation et d’implantation des entreprises.

La vision de M. le Maire concernant le développement économique de notre commune est symptomatique de l’immobilisme qui caractérise la majorité municipale !

Si aucun processus n’est engagé rapidement, les finances communales risquent vite de se retrouver dans le rouge (la taxe professionnelle représente environ 35 % du de la commune). Nous dénonçons donc cette attitude irresponsable de la part de la majorité municipale qui refuse de voir la réalité telle qu’elle est et cherche perpétuellement à minimiser les problèmes.

Il est urgent de réagir. Des solutions existent : La création d’un poste de chargé de développement économique : il est consternant qu’il n’y ait à ce jour aucun professionnel en charge du développement économique au sein de la commune ! La mise en place d’un plan de communication sur les atouts de nos zones d’activités La requalification de la visant à attirer de nouvelles entreprises dans les secteurs porteurs (industries de pointe, recherche & développement, conseils aux entreprises,…) La création d’une pépinière d’entreprises afin de soutenir, valoriser et stimuler la création d’entreprises Le développement de la coopération intercommunale afin de créer des complémentarités et des synergies entre les entreprises.

Nous espérons que la majorité municipale saura, pour une fois, faire preuve d’écoute à notre égard afin de placer l’intérêt général au premier rang de ses préoccupations.

Laisser un commentaire