Et maintenant…

La balle est dans le camp de la municipalité, comment va-t-elle réagir à cette enquête ?
Le commissaire enquêteur ayant émis un avis défavorable sur l’utilité publique du projet, il convient de faire application des dispositions de l’article R 11-14.14 du Code de l’expropriation qui stipule « si les conclusions du commissaire enquêteur sont défavorables à l’adoption du projet, le Conseil municipal est appelé a émettre son avis par une délibération motivée. » Cette délibération doit intervenir dans le délai de trois mois. Passé ce délai, le Conseil municipal sera regardé comme ayant renoncé à l’opération. Soit la municipalité se prononce contre cet avis. Le dossier sera alors transmis au Ministre de l’Intérieur et c’est le Conseil d’Etat qui tranchera.

Soit elle le valide et elle doit trouver une autre solution.

Nous espérons que la Mairie ne va pas s’entêter dans le choix de ce terrain car cela repousserait encore la construction d’un collège que nous attendons tous. Nous avons déjà perdu assez de temps ! Si M. le Maire avait été à l’écoute de nos remarques et des réserves de la , le projet du collège serait actuellement plus avancé. Espérons également que la municipalité ne va pas attendre encore 3 mois pour se prononcer. Il est urgent de trouver une solution !

La avait proposé un autre terrain mais le commissaire enquêteur a également émis un avis défavorable sur cette proposition, pour la raison suivante : « implantation excentrée par rapport à la commune de Beauchamp et aux autres communes du secteur scolaire, qui plus est au milieu d’une zone d’activités économiques comprenant des établissements classés » Si la commune de Beauchamp n’a pas d’autre réserve foncière, il est impératif de chercher une solution au niveau intercommunal dans l’intérêt de nos enfants.

Jusqu’à présent, Taverny proposait un terrain derrière le lycée Louis Jouvet, tout près de Beauchamp. Mais, si M. le Maire ne se décide pas à engager des négociations avec le Maire de Taverny, ce dernier pourrait chercher à se rapprocher de Bessancourt (dont le collège est également saturé) et proposer alors un nouveau terrain beaucoup plus éloigné pour les Beauchampois.

Laisser un commentaire