Le mot du conseiller

Si le projet de collège a alimenté beaucoup de commentaires depuis plusieurs mois, il a une nouvelle fois révélé les méthodes anti-démocratiques utilisées par la majorité municipale pour traiter les dossiers de la commune : elle assène ses propres vérités sans les vérifier et déclare que ceux qui lui opposent d’autres opinions sont des menteurs.

Or, le rapport du commissaire enquêteur, réalisé en toute objectivité, confirme l’ensemble des arguments que nous n’avons cessé de développer contre le choix du terrain de la pointe Barrachin.

Il est désormais évident que les seules contrevérités émises sur ce dossier l’ont été par la majorité municipale. M. le Maire a volontairement trompé la population en assurant que l’implantation d’un collège sur ce terrain ne comportait absolument aucun risque alors que le rapport de l’enquête publique met en évidence l’existence d’un et environnemental.

Aujourd’hui, avec l’ensemble des membres d’Alternative Citoyenne, nous condamnons fermement cette attitude. Lors du Conseil Municipal du 13 février, nous demanderons à M. le Maire, s’il persiste dans son choix, d’expliquer publiquement à l’ensemble de la population comment il peut justifier une telle prise de risque pour nos enfants.

M. le Maire va-t-il aller jusqu’à accuser le commissaire enquêteur, ainsi que M. le Préfet, d’avancer de faux arguments et d’énoncer des contrevérités ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.