Le mot du conseiller

Après 4 ans de mandat, il me semble important d’en faire le bilan.

Participant activement à la totalité des réunions du conseil municipal, ainsi qu’aux commissions préparatoires, j’ai pu observer le fonctionnement et la conception de la « démocratie » locale.

Manque de transparence, absence de débat, carence d’information, inconséquence et improvisation, mutisme des conseillers municipaux de la majorité sont les règles du régime néo-féodal beauchampois. Vous l’aurez compris, entre deux élections, le citoyen est considéré comme un sujet.

Élu sur une liste d’, catalogué « anti-tout » par la majorité municipale, je m’attache à défendre l’intérêt général, les idées et les principes auxquels une grande partie des Beauchampois peut adhérer.

Afin d’élaborer ensemble un projet pour la ville, je vous invite à goûter au débat le samedi 15 octobre et préparer l’alternative.

Laisser un commentaire