Le mot du conseiller

Après 4 ans de mandat, il me semble important d’en faire le bilan.

Participant activement à la totalité des réunions du conseil municipal, ainsi qu’aux commissions préparatoires, j’ai pu observer le fonctionnement et la conception de la « démocratie » locale.

Manque de transparence, absence de débat, carence d’information, inconséquence et improvisation, mutisme des conseillers municipaux de la majorité sont les règles du régime néo-féodal beauchampois. Vous l’aurez compris, entre deux élections, le citoyen est considéré comme un sujet.

Élu sur une liste d’, catalogué « anti-tout » par la majorité municipale, je m’attache à défendre l’intérêt général, les idées et les principes auxquels une grande partie des Beauchampois peut adhérer.

Afin d’élaborer ensemble un projet pour la ville, je vous invite à goûter au débat le samedi 15 octobre et préparer l’alternative.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.