Mai 2008 : Etat de choc

Les nombreuses promesses de la liste de M. Lavaud pendant la campagne électorale, notamment en matière de , ont été déjà oubliées. Après quatre réunions de conseil municipal et une commission des finances en trois semaines, nous craignons que rien, décidément !, ne change.

Les finances de la commune ont été au centre des débats de cette campagne, mais la transparence (et la connaissance exacte de l’utilisation de vos impôts) n’est toujours pas connue !!!

31 ans n’ont pas suffit pour avoir une connaissance exacte, “saine et rigoureuse” (dixite M. Lavaud) des finances.

Ainsi, pendant le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB), les conseillers ont été renvoyés vers la commission des Finances qui allait se tenir quatre jours plus tard. Puis, lors de la présentation du projet de pour notre ville, la majorité faisait état de cette même commission, au cours de laquelle quasiment aucune réponse satisfaisante n’a été apportée et nous renvoyait surtout à la fin de l’année.

Après les promesses de campagne, la réalité : une forte augmentation des impôts a été votée (+ 9,5 % pour la Taxe Foncière et 2 % sur la Taxe d’Habitation), soit disant uniquement pour compenser la diminution de la contribution de l’Etat.

Or, les charges de la Commun vont diminuer en matière de fonctionnement et aucun projet d’investissement n’est envisagé. Cette augmentation des impôts ne sert donc qu’à combler le déficit important de  2007.

D’autres contradictions suscitent des interrogations à propos des charges de personnel. On peut penser qu’une fois de plus le budget n’est pas sincère.

Enfin, pour justifier la baisse générale des charges, l’adjoint chargé des finances n’a eu de cesse de nous expliquer qu’il fallait passer tous les postes à la “moulinette”, avant de savoir où on allait. Qu’a donc fait le Maire actuel pendant 31 ans ?! S’il ne maîtrise pas les finances de notre ville, naviguons-nous à vue ? A cette “moulinette interne”, auquel on n’imagine pas que l’ sera invitée à participer, nous préferons un audit indépendant afin de connaître toutes les composantes des finances de Beauchamp : état du , état réel du personnel, état de la

La majorité des Beauchampois réclame la transparene et attend des actes.

Laisser un commentaire