2008, année d’austérité budgétaire

La contrainte financière de ne pas avoir de dépenses courantes en déficit pour 2008 impose à l’équipe élue d’agir de façon précipitée alors qu’elle est aux commandes depuis 1977.

A l’issue de l’installation du Conseil Municipal en mars dernier, le Maire-adjoint aux Finances fait mine de découvrir la situation dégradée des finances. Cette situation est révélée à demi-mots dans le dernier bulletin municipal où il est indiqué que l’objectif sera de « dépenser mieux ».

Ne maîtrisant pas les leviers d’économie réalisable dans chacun des services et se retranchant derrière la baisse des dotations de l’Etat, la majorité a décidé d’augmenter de façon significative (5%) les impôts locaux.  Ainsi, la taxe foncière (seul impôt local non indexé sur les ressources) passe à 9,53%.

Parallèlement, elle indique vouloir offrir « des dépenses et services supplémentaires aux Beauchampois » mais procède à des coupes drastiques dans les dépenses communales (voir ci-contre). C’est dans le même esprit, qu’elle reconduit à l’identique les au milieu culturel et sportif sans prendre en compte les besoins et spécificités de chacun.

C’est avec regret que nous voyons nos prévisions se réaliser devant une équipe désemparée qui a menti à ses concitoyens à défaut d’anticiper et préparer l’avenir.

Laisser un commentaire