Après la campagne

26%.
C’est le pourcentage des électeurs beauchampois qui ont reconduit M. Lavaud à sa fonction de maire. Loin du plébiscite, ce chiffre très bas donne à la municipalité l’obligation de mettre en application ce qui n’était à ce jour que des « mots de campagne » : le dialogue, la et la transparence.
La situation financière difficile de Beauchamp que nous dénoncions depuis 6 ans a enfin éclaté au grand jour, dans les tracts et dans la presse. L’immobilisme chronique de M Lavaud souvent confondu avec tranquillité par ses électeurs ne rime pas avec objectivité et  réalité.

adjoints : une nouvelle équipe… d’anciens !
Vous a-t-on promis un « nouvel avenir » ? Parmi les 8 adjoints, 6 appartenaient déjà à l’ancienne municipalité.

du maire : M. Lavaud désavoué par une partie de ses conseillers.
Faut-il y voir un lien de cause à effet avec la main-mise des « anciens » sur la mairie ou y lire l’expression de déceptions suite à des promesses non tenues ? En tout cas, seuls 18 des 22 conseillers municipaux de sa majorité ont choisi M. Lavaud pour maire !

une mise en place du conseil municipal chaotique.
Lors des premiers conseils municipaux, plusieurs votes ont été invalidés ou reportés car non-conformes à la loi ou au règlement ! Il faut s’interroger plus encore aujourd’hui de la compétence de son équipe. La vigilance sera bien un des mots d’ordre que nous nous fixons.

indemnités maximales pour le maire et ses adjoints.
Là, en revanche, pas d’erreur. Le maire et ses adjoints ont choisi de s’attribuer l’ maximale prévue par la loi, soit 2 367€/mois pour M. Lavaud, 891€/mois pour chacun des 8 adjoints et 446€ pour une déléguée, soit une enveloppe mensuelle de 9 942€, payée par nos impôts, au moment où l’on parle de restrictions budgétaires un peu partout dans les services communaux. Les autres conseillers, de la majorité comme de l’, n’ont droit à rien. Cela démontre une absence de considération pour les citoyens qui prennent de leur temps et de leur énergie pour leur ville lors des conseils municipaux, des commissions et l’étude des projets.

Laisser un commentaire