Le logement social

Avec la loi ( et Renouvellement Urbain du 13 décembre 2000), notre commune a L’OBLIGATION de comprendre un nombre total de logements locatifs sociaux, d’au moins 20 % des résidences principales, d’ici 2020.
Le nouveau plan triennal 2008/2010 adopté par la majorité municipale le 23 octobre 2008 sera proposé au Préfet.
La présentation qui en a été faite laisse pantois. M. Lavaud a rappelé une nouvelle fois que les Beauchampois ne souhaitent pas de . Pourtant, ceux-là mêmes aimeraient bien voir leurs enfants se loger à Beauchamp !

En fait de plan, le Maire a remis une simple feuille où l’engagement triennal tient en une seule phrase (voir ci-dessous). Il a fallu questionner à plusieurs reprises afin d’apprendre qu’un projet pourrait voir le jour entre la résidence et la résidence Jacqueline Auriol sur un terrain disponible depuis toujours (vous savez, là où les préfabriqués de la et du club des Marronniers étaient implantés !).

Dans les plans triennaux 2001/2004, puis 2004/2007, la ville a acquis 12 appartements dans les 3 bâtiments de la cité Cadoux.


Mais au conseil municipal du 15 septembre, la majorité a voté la vente de deux appartements en vue de l’achat, dans un futur hypothétique, des deux appartements qui lui manquent dans le bâtiment où elle en possède déjà six. Possédant ainsi le bâtiment complet, les travaux de réhabilitation pourraient démarrer. Confiés à , ces logements accueilleraient uniquement un public en situation de précarité, excluant ainsi toute mixité sociale pour augmenter le nombre de logements sociaux créés (12 au lieu de 8).
Le programme « Cité Cadoux » s’arrêterait là, puisque la Municipalité a décidé de ne plus préempter les logements qui se libèrent (sans délibération modificative).

Ces votes successifs et irréfléchis sont incohérents : revendre pour acheter ne résout en rien le manque de logements sociaux pour nos jeunes ainsi que pour les familles qui s’agrandissent. C’est une opération nulle !

En fait, il ne semble pas que cette vieille « nouvelle » équipe ait réfléchi pendant le mandat précédent, ni avant les élections à cette question. Comme il lui faut proposer un plan, elle en dépose un, pour échapper aux sanctions !

En l’absence de volonté politique, comment avoir de l’ambition pour le social ?

Rappel des chiffres à Beauchamp :
Nombre de logements locatifs sociaux : 540
Nombre de résidences principales : 3508
Pourcentage de logements locatifs sociaux : 15,39 %
Nombre de logements manquants : 161

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.