Le mot des conseillers

La plupart d’entre nous ont choisi Beauchamp pour vivre en famille dans un cadre harmonieux.
Mais le calme ne suffit pas à l’épanouissement de nos enfants : ils doivent pouvoir bénéficier de propositions culturelles, sportives ou de loisirs stimulantes et accessibles à tous () ; les infrastructures doivent être adaptées et le tissu associatif accompagné ; les équipements et les projets scolaires doivent être financés.
Monsieur le Maire a affirmé pendant la campagne électorale que les finances étaient saines. Pourtant, la rentrée à Beauchamp se fait sur fond de marasme communal (gel et réduction des budgets, suppression de 19 postes suite à des « départs ») et de difficultés économiques (de nouvelles industries et des commerçants quittent Beauchamp).
Nous étions l’une des villes les plus riches du département. Après 31 ans de gestion hasardeuse et ambiguë de M. Lavaud, nous vivons dans l’une des villes les plus endettées. Aujourd’hui impôts locaux en augmentation, services en diminution.

Sylvia CERIANI et Patrick PLANCHE

Laisser un commentaire