Juillet/Août 2009 : Une année scolaire mouvementée

Ballottés entre les réformes de dernière minute et les attaques systématiques contre l’École publique par le gouvernement, les parents n’ont pas non plus été ménagés par la politique de “rigueur” de l’actuelle municipalité. Des mesures prises sans aucune concertation et souvent injustes et à l’utilité discutable.

Le premier prix revient sans conteste à la modification des modalités d’inscription aux services périscolaires : sans aucune étude d’impact, la municipalité a changé les règles sans jamais en informer précisément les parents. Nombre d’entre eux ont ainsi été financièrement pénalisés. La municipalité, fuyant toujours les réunions publiques, a décidé de distribuer un « kit » d’explications aux parents à la prochaine rentrée. Un premier bilan vient de démontrer qu’aucune économie n’a pu être réalisée et que le nombre de repas servis a, au contraire, augmenté !

Autre cerise sur le gâteau, le week-end de l’Ascension où dans la précipitation et au dernier moment, la municipalité a donné son aval pour ouvrir les écoles le mercredi (en contraignant les associations et clubs à annuler ce jour-là leurs activités) mais n’a pas ouvert le le vendredi 22 Mai! Pourtant, M. le Maire avait été prompt à mettre en place le dispositif de service d’accueil lors de la grève des enseignants, et ce dans des conditions minimales.

Cette année encore, la politique inexistante de « lecture publique », n’a pas su impulser un partenariat entre les écoles et la . Sans proposition pédagogique et sans projet culturel construit, la est peu à peu désertée par nos enfants et nos jeunes. Nous espérons que les propositions présentées par les bibliothécaires aux équipes enseignantes, en fin d’année scolaire, permettront de retrouver le chemin d’une collaboration et la création d’un vrai projet.

L’une des dernières mesquineries en date a failli faire annuler le très beau projet des écoles élémentaires, “Chantons Ensemble” : la Salle de Fêtes a été prêtée, mais cette année… sans sono !

Quelques autres difficultés de l’année : le « flop » du mis en place dans la précipitation, le nombre de séances de réduit et la gratuité des transports (bus 3009) pour aller à l’école.

À ce propos, M le Maire a prétexté son incompétence pour ne pas donner une suite favorable à ce dossier pourtant si important pour de nombreuses familles beauchampoises et pour la sécurité aux abords des écoles.

Nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2009/2010 et n’hésitez pas à vous mobiliser et à nous solliciter si vous le désirez sur http://www.alternative-beauchamp.fr.

A Beauchamp, être parents n’est pas un long fleuve tranquille…

Laisser un commentaire