Le Parisien : les nouvelles piscines font des vagues

Le dossier controversé des piscines a fait l’objet d’un article du Parisien ce lundi 28 septembre. L’occasion de nous exprimer sur la position que nous tenons depuis la mise en place de l’intercommunalité.

ScreenShot083

C’EST à partir de ce soir, à l’occasion du Conseil communautaire, que le Parisis* lance son plus gros chantier : un appel d’offres pour la construction de trois piscines à
Herblay, Pierrelaye et Cormeilles. Montant des travaux: 26 millions d’euros, avec un emprunt situé entre 15 et 17 millions d’euros. Un investissement que certains membres d’opposition d’Herblay et de Beauchamp considèrent comme démesuré, mais que défend Maurice Chevigny, président de la communauté de communes.
Le bassin le plus important sera implanté à Herblay, sur 735m2, avec hammam et sauna ; celui de Cormeilles mesurera 413 m2, avec également hammam et sauna ; et enfin, celui de Pierrelaye, plus modeste, s’étalera sur 250m2. Si le calendrier est respecté, les trois structures devraient voir le jour au plus tard en 2014.Mais quelques voix discordantes critiquent ces choix. A commencer par celle de Patrick Planche (DVG), conseiller d’opposition à Beauchamps, siégeant également au conseil communautaire. S’il n’est pas contre le principe de construire une , il s’élève contre la taille du projet.
« Des chantiers surdimensionnés »
« Tout cela coûte une fortune ce qui, un moment ou l’autre, finira par peser sur les impôts des habitants, insiste-t-il. Un stade nautique à Herblay et une réhabilitation à Cormeilles auraient suffi. Autre problème : le conseil n’a jamais été capable de chiffrer les coûts de fonctionnement. » Loeiz Rapinel, conseillerDVG d’Herblay, n’y va pas non plus avec le dos de la pagaie. « Ces chantiers sont surdimensionnés, regrette-t-il. A-t-on besoin de hammam et de sauna ? Les transports ne sont-ils pas plus prioritaires que ces édifices ? » Face à ce déluge d’attaque, Maurice Chevigny tient bon la barre. « Ces équipements ont été conçus en fonction de l’augmentation de population dans les dix années à venir, rétorque-t-il. Quant aux saunas et hammams, ce sont des produits d’appel qui feront venir toute la famille et qui, en plus, rapporteront de l’argent. Concernant les impôts, il n’est pas prévu de les augmenter. » Sur les transports, il a aussi ses arguments : «Nous avons étendu le trajet
d’une ligne de bus afin qu’elle desserve le Bois-Rochefort à Cormeilles et nous en avons créé une sur Herblay. »
Sébastien Thomas
* Pierrelaye, Montigny-lès-Cormeilles, Cormeilles-en-Parisis, La Frette-sur-Seine, Herblay, Beauchamps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.