La Gazette : Succès de la votation citoyenne

Gazette 20090907 Votation Citoyenne Beauchamp

Non à la privatisation de “. Comme un un peu partout en France. la “votation citoyenne” a eu lieu samedi dernier à Beauchamp, organisée par plusieurs partis et organisations de gauche : Alternative citoyenne pour Beauchamp, les Verts. la CGT des territoriaux de Beauchamp. le PCF, le parti de gauche. le Ps.

119 lieux de vote étaient implantés sur 57 villes valdoisiennes. Si ce référendum n’a aucun valeur juridique, il confirme que le Valdoisien
lient à sa poste. Samedi matin devant la poste de Beauchamp, les groupes de
l’opposition, “Vivre et Agir Ensemble” – avec Patrick Planche et Sylvia Ceriani, “Un Nouveau Souffle pour Beauchamp” avec Valérie Gonçalvès et les Verts avec Régis Brasseur et d’autres sympathisants recevaient les signatures des habitants.
Pour Valérie Gonçalves, “avec près de 300 signatures en une matinée, c’est un succès ! La Poste doit rester dans le secteur public, c’est un service qu’elle apporte aux citoyens”.
Que pensent les habitants des transformations de la Poste ? “Je suis contre la privatisation. J’habite en province et c’est essentiel pour les personnes agées d’avoir un lien social avec le facteur qui apporte un service“, dit l’un. “J’habite un petit village en Normandie, il n’y a plus de commerçants, plus rien et c’est le facteur qui apporte un service aux personnes agées, médicaments, pain“, estime cet autre.
Je suis une ancienne de France Télécom, témoigne cette femmee de 52 ans, et maintenant je suis à l’Education Nationale. J’ai 30 ans de service public derrière moi : 5 à la Poste et 25 à France Télécom, où j’ai vécu toutes les étapes de la transformation de cette entreprise jusqu’à la privatisation. Si je n’étais pas partie, j’y aurais laissé ma santé. Je vivais une pression d’enfer. Mais étant fonctionnaire, j’ai pu au bout de 2 années changer d’administration. Chez France Télécom, j’étais un numéro. Je ne le souhaite pas à ceux de la Poste...”
Alain DUPEYRAT

Résultats : 271 exprimés, 1 nul, 1 pour. 269 contre la privatisation.

Laisser un commentaire