Février 2010 : Une Municipalité prévisible (mais imprévoyante)

Depuis mi-décembre, les parents remettent, jour après jour, des courriers pétitionnaires auprès du Maire. Ils dénoncent :
– l’augmentation des tarifs aux services périscolaires qui touche plus de la moitié des familles utilisant ces services, à cause d’un en trompe-l’oeil,
– l’annualisation des inscriptions à ces services et le retrait de la règle des “48H” négociée il y a un an, qui répondait aux impératifs professionnels de certains parents.

Nous ne comprenons toujours pas pourquoi l’entêtement de cette majorité maladroite va dans le sens d’une politique improductive :
1 – l’annualisation a créé une fréquentation en hausse des services périscolaires dont la ,
2 – les parents paient de plus en plus cher ces services dont ils n’ont pas toujours besoin dans leur totalité,
3 – les enfants sont obligés de subir la collectivité, même lorsque les solutions individuelles pourraient leur être profitables.

Les élus de cette majorité se vantent d’excédents, mais ils sont notamment, réalisés sur le dos des parents et des enfants ! Rappelons qu’aucun investissement en matériel n’a été réalisé dans les écoles depuis deux ans et que le est toujours dans des préfabriqués.

Pourquoi ce dédain ?
Pourquoi refuser le dialogue ?
Pourquoi s’enferrer et devenir irascibles ? (consulter les derniers Conseils municipaux en ligne sur notre site http://www.alternative-beauchamp.fr).
Le dernier argument est parfois même la censure, comme dans le Beauchamp Info de décembre 2009, où M. le Maire n’a pas supporté qu’on rappelle son affiliation récente à l’UMP, preuve que son apolitisme affiché cachait son appartenance à la droite !

Nous, Conseillers municipaux, avec l’association Alternative Citoyenne pour Beauchamp, continuons à travailler pour améliorer le quotidien de tous les Beauchampois, dans le cadre d’un intérêt général mieux compris.

Patrick PLANCHE et Sylvia CERIANI
Vos élus de Vivre et Agir Ensemble

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.