Novembre 2010 : Vie associative et politique communale

Une nouvelle année associative a commencé avec le Forum 2010 qui a permis aux Associations de rencontrer et d’échanger avec leurs anciens et nouveaux adhérents.
Une satisfaction pour les administrateurs bénévoles de ces associations mais aussi pour leurs animateurs qui voient dans l’augmentation de leurs adhérents la reconnaissance de leur engagement pour les uns et de leur travail pour les autres.

Ceci étant, nous mettrons un bémol à l’autosatisfaction du Maire qui estime que la « Commune répond aux besoins associatifs de ses habitants ». M. le Maire, dans le Beauchamp Infos d’octobre, se félicite du dynamisme et de la qualité de la vie associative beauchampoise*.  En effet, lorsqu’une association se développe elle est vite confrontée aux limites posées par l’insuffisance notoire des locaux destinés à la pratique sportive, culturelle ou de loisirs, lorsque ces locaux ne sont pas tout implement inappropriés (une chorale qui ne peut plus être hébergée à l’école de musique ! – une autre devant réaliser ses prestations à la salle Anatole France)  ou
encore en décalage total avec le reste de la ville (préfabriqués : le BIJ, la ludothèque …).

Ainsi, aucune structure supplémentaire (sauf quand même le gymnase du collège) n’a été réalisée durant le dernier mandat  Que l’on ne nous parle pas de manque de terrains car c’est bien la même majorité qui a façonné depuis 1977 le foncier d’aujourd’hui.  Aujourd’hui, la majorité est dans la longue attente d’une future , qui devrait être financée par la Communauté de Communes dont on ignore encore l’emplacement (y a-t-il déjà des pistes ? l’ignorons, on en informera les citoyens et les élus quand tout sera bouclé, comme d’habitude). De plus, on peut s’interroger sur les raisons qui motivent les refus, de M. le Maire et de sa majorité, de mise à disposition de salles communales alors que des créneaux horaires sont bien souvent libres.

Enfin, il reste encore beaucoup à faire – quand bien même la «nouvelle» politique de la ville permet d’avancer un peu pour que les Associations soient, enfin, réellement considérées comme des partenaires à part entière de la Commune.

Vous l’aurez compris, nous sommes de fervents défenseurs de la vie associative et nous pensons, qu’il faut soutenir les bénévoles qui donnent de leur temps, les reconnaître dans leurs actions et faire le maximum pour faciliter leur tâche. Il faut aussi accompagner les fondateurs d’associations nouvelles, dans leurs premiers pas, leur ouvrir le dès leur création afin qu’ils puissent se faire connaitre de la population, mais aussi qu’ils aient accès à tous les outils de communication de la ville.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.