Novembre 2011 : Beauchamp et la banque DEXIA

En mars 2008, juste avant les élections municipales, le maire a souhaité renégocier la de la ville en transformant les emprunts à taux fixe en emprunts à taux variable dans l’objectif de ré-étaler notre endettement. Comme d’autres villes, Beauchamp a alors contracté des emprunts dits « toxiques » distribués par la banque DEXIA Crédit Local de 1995 à 2009.

Le journal « Libération » s’en faisait l’écho le mois dernier (Article et cartographie à l’appui).

Le 15 Mars 2008, la ville a contracté trois emprunts :
• Le premier, nommé « TOFIX DUAL FIXE », pour un montant de 6 347 000 € ;
• Le second, nommé « TOFIX MS+, pour un montant de 7 641 000 € ;
• Le troisième, nommé « TOFIX EURO INFLATION », pour un montant de 6 299 000 € ;
à taux indexé sur le franc suisse.

Aujourd’hui, la monnaie helvétique a fortement progressé sur les marchés par rapport à l’euro, ce qui porte nos intérêts d’emprunts à 34 %. En effet, le surcoût annoncé est de 6 935 000 €.

De nombreux élus, maires, conseillers généraux et régionaux, ont interpellé les pouvoirs publics au sujet de ces emprunts qui empoisonnent nos collectivités et pour lesquels, à BEAUCHAMP comme ailleurs, les élus ont cru faire de bonnes affaires.

Il est urgent de renégocier notre dette sur des emprunts à taux fixe à durée raisonnable ne pesant pas sur les générations futures.

Nous demandons à Monsieur le Maire de faire toute la transparence sur ces questions qui engendreront, quelles que soient les solutions, des charges supplémentaires pour les Beauchampois.

Nos concitoyens ont le droit de savoir.

Une réflexion au sujet de « Novembre 2011 : Beauchamp et la banque DEXIA »

Laisser un commentaire