Janvier 2012 : Accessibilité ?

L’annonce faite au Conseil Municipal de rénover l’avenue des Sapins nous interroge sur la politique menée par les municipalités successives. Elle dénote une absence de prévision manifeste au niveau des investissements (ce qui n’est pas nouveau).

Sur le seul plan de réfection de la voirie, lors de la campagne de 2008, le choix de certaines avenues ou rues ne nous a pas paru pertinent au regard de leur fréquentation et de leur état. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons toujours demandé un diagnostic de l’ensemble des voiries afin de pouvoir prioriser réellement les travaux. Aujourd’hui, de nombreux Beauchampois qui se rendent à pied au centre ville, au marché ou à la gare connaissent les embûches qui les attendent (chaussée Jules César, Avenue Georges Clémenceau par exemple). Surtout s’ils éprouvent une gêne du fait d’une incapacité permanente (déficience sensorielle, motrice ou cognitive, vieillissement…) ou temporaire (grossesse, accident, maladie…), ou bien de circonstances extérieures (accompagnement d’enfants en bas âge, poussettes, …) ou encore s’ils doivent tirer un caddy ou une valise.
En effet, les trottoirs défoncés, étroits sont des chausse-trappes. Souvent, les piétons sont dans l’obligation de descendre sur la chaussée pour passer. Ne parlons pas des mauvaises conditions météorologiques, qui ont, ces derniers hivers, dégradé encore un peu plus l’état de nos trottoirs et chaussées…
Le programme de l’actuelle municipalité ne prévoyant pas de concertation avec les habitants, il n’est guère étonnant que les préoccupations des Beauchampois ne soient pas entendues.
D’ailleurs, il en est de même des instances municipales de concertation qui ne se réunissent pas, à l’exemple de la commission pour l’accessibilité créée en 2008 qui n’est jamais convoquée. Pourtant, avec la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ont été réaffirmées. Des dossiers aussi importants que l’accessibilité aux établissements recevant du public (ERP) et l’emploi des personnes présentant un sont à prendre en compte (ce dernier dossier fait l’objet d’un appel d’offres sur le diagnostic de l’obligation d’emploi des Travailleurs Handicapés à la ville de Beauchamp).
Comme d’habitude, la municipalité, après avoir laissé traîner les choses, fait appel à des techniciens extérieurs pour minimiser sa responsabilité politique évidente.
Comme pour d’autres obligations à Beauchamp aussi, il faut savoir se conformer à la loi !

Bonne année et tous nos vœux de réussite dans vos projets en 2012.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.