Février 2012 : Un bilan qui manque de modestie et de crédibilité

Tout au long du numéro spécial « Rétrospectives et perspectives » la majorité municipale nous assène un satisfecit de son action sans objectivité ni transparence. On trouve d’ailleurs différentes réalisations dupliquées sur plusieurs pages afin de donner plus de contenance au document.

 Qui peut aujourd’hui croire à Beauchamp :

  •  Que les finances communales sont sans reproches ? Par exemple, on vend à tour de bras pour pallier le manque d’autofinancement.
  • Que la question du logement social a été prise à bras le corps ?
  • Que les questions environnementales ont fait l’objet d’une démarche politique engagée ?
  • Que l’ensemble des jeunes Beauchampois trouvent aujourd’hui dans les services communaux une réponse à l’ensemble de leurs attentes ?
  • Qu’en matière de sécurité publique tout va bien ? Il manque toujours, notoirement des agents de sécurité devant les écoles.
  • Que l’action sociale et solidaire répond réellement aux besoins des plus fragiles d’entre nous ?
  • Que nos écoles font l’objet d’une politique scolaire engagée et innovante ?
  • Que l’action culturelle est diversifiée et répond aux attentes de tous les      Beauchampois, jeunes et moins jeunes ?

etc…

La concertation est bien dans la tête du Maire et de ses adjoints, pas dans la réalité. Même, bien des élus de la « majorité » ne savent pas ce qui se passe !!!  et ils désertent les réunions municipales.

A Beauchamp aussi, des politiciens patentés veulent nous faire croire à l’incroyable.

A quand la vérité ?

Monsieur le Maire, que cette dernière partie de votre dernier mandat soit enfin celle de la transparence pour les électeurs beauchampois qui, soyez-en assuré, ne pourra que réconcilier les électeurs avec leurs élus municipaux.

Laisser un commentaire