14,01 %

« Aujourd’hui, il est impossible d’avancer un chiffre, mais je peux vous assurer que ce ne sera pas 14%. » C’est ce que déclarait la Mairie à VOnews en janvier dernier alors qu’elle était interrogée sur le nouvel emprunt structuré souscrit par la Ville.

Depuis notre prévision s’est confirmée lors de la fixation intervenue pendant le mois d’août, c’est bien un taux d’intérêt de 14,01% qui s’appliquera pour l’année 2012 sur le contrat de prêt MPH277441EUR d’un montant de 6 124 681,24 € qui s’achève en 2037.

Le Maire-adjoint aux Finances annonçait il y a quelques jours avoir en sa possession un courrier de la banque indiquant que ce taux serait divisé par 2 pour cette année (soit tout de même 7% !). Pourtant, au vu du contrat signé le 21 février 2012, le refinancement d’un prêt toxique (car indexé sur la parité euro/franc suisse) souscrit en 2008, n’apportait aucun gain garanti pour l’endettement de notre commune, si ce n’est un taux réduit de 0,4%.

Rappelons que des pays comme la Grèce ou l’Espagne sont actuellement étouffés par les taux exorbitants (de l’ordre de celui demandé aux Beauchampois avec la remise annoncée de 50 % !).

Au contraire, en confirmant la signature du même type d’emprunt (toujours indexé sur un indice financier peu fiable) avec des documents indiquant le risque encouru pour la collectivité, M. le Maire et son adjoint aux Finances tirent un trait sur toute résolution judiciaire de cet épisode de 2008 plombant les dettes de notre commune après certainement un excès de confiance envers DEXIA.

Tout comme la communication sur ce sujet, la situation semble bien verrouillée.

Il est d’ailleurs impossible de rembourser ce prêt (par la souscription d’un autre contrat plus sûr) car le montant des pénalités dépasse les 12 millions d’euros (le double de l’emprunt initial !
Cet état de fait a pourtant été dénoncé par nos élus, Patrick PLANCHE et Sylvia CERIANI, et bien longtemps après par Mme Nordmann et quelques-uns de la majorité. Mais depuis, plus rien, silence radio ! Il est à noter que ces mêmes membres de la majorité avaient donné les pleins pouvoirs au Maire et notamment celui de signer n’importe quel contrat de prêt au nom des Beauchampois.). Cela représente 1400 € par habitant (enfants inclus) !

Même s’il peut y avoir eu erreur d’interprétation lors de la signature en 2007, les élus ont eu le recul nécessaire et sont désormais suffisamment informés des risques et conséquences entourant ces dits «structurés».

D’autres communes ont négocié, fait intervenir le médiateur, entamé des actions en justice pour obtenir mieux, beaucoup mieux.

L’envolée des intérêts 2011

Lors du vote du budget supplémentaire 2010, le tableau «Etat de la » indiquait des intérêts prévisionnels pour l’année 2011 de 807 810,61 euros.

Lors du vote du budget prévisionnel 2011, la majorité inscrivait un montant de 901 900 euros (soit déjà 11,65% d’augmentation par rapport à l’estimation 6 mois auparavant).

En décembre dernier, elle présentait une décision modificative afin d’être en mesure de couvrir les intérêts d’emprunts qui étaient désormais d’un montant de 1 088 012 euros (soit + 17,10% par rapport au budget primitif 2011 et surtout + 34,40% en l’espace d’un an pour les mêmes emprunts).

Au bout du compte, la somme versée s’est montée à 1 224 205,10 euros.

Laisser un commentaire