Edito du bulletin de septembre 2012

Les rendez-vous politiques nationaux ont pu éclipser la vie locale ; pourtant, nous avons été présents et avons agi afin de défendre vos intérêts.

Comme nous l’avions révélé dans notre précédent bulletin, la signature, cette année, d’un nouveau prêt toxique avec nous a particulièrement consterné. Nos alertes n’ont pas été entendues, la majorité évoquant même une « désinformation » de l’opposition. Pourtant quelques jours après, celle-ci reconnaissait bien la signature de ce nouveau contrat qui se révèle être identique à celui de 2007.

Cet héritage de l’équipe Lavaud V (2001-2008) n’a pas été mieux traité par l’équipe Lavaud VI qui s’est peu à peu clairsemée en cours de mandat. Le conseil municipal doit pourtant être le premier lieu de débat démocratique d’une commune.

C’est ainsi que lors du conseil municipal du 29 mars concernant le vote du budget, notre départ a été l’occasion d’interpeller les élus de la majorité sur l’absence d’implication de leur groupe (seuls 14 des 22 élus étaient présents). La majorité restante n’a pu poursuivre la séance et le Maire a dû convoquer un nouveau conseil (vidéo ici) .

Cet incident a conduit à la destitution de la 1ère Adjointe au Maire au terme d’un règlement de compte intervenant en pleine séance publique. A la séance suivante, tout redevenait « normal », les élus majoritaires se rangeant aux décisions du Maire.

Absentéisme et discorde ont été les révélateurs des dissensions au sein de cette majorité réduite. Pourtant quelques mois auparavant, cette «équipe» se félicitait du travail accompli à mi-mandat par un autosatisfecit sans objectivité ni transparence.

Dernière inquiétude en date : les départs du vers d’autres villes s’amplifient. A Beauchamp, il n’existe qu’un pseudo-dialogue social et les structures de concertation et de représentation du personnel obligatoires se déroulent a minima. Le harcèlement moral dénoncé par certains ne serait-il pas la cause de ces départs ?

Beauchamp mérite mieux

Malgré cette piètre gestion, nous continuons et nous continuerons à construire et à échanger avec les élus afin que vos intérêts ne soient pas oubliés.

Par exemple, nous avons proposé deux amendements afin de maintenir une protection sur ce historique beauchampois que représente le . Aucun élu de la majorité, adjoint ou conseiller, n’est intervenu pour soutenir nos propositions qui ont donc été rejetées !

Nous avons aussi interpellé l’équipe majoritaire sur le risque d’application automatique de la majoration de 30% des droits à construire mise en place par Nicolas SARKOZY. Lors de la séance suivante, une délibération prévoyant la consultation du public a été votée afin de s’en prémunir.

Enfin, nous suivons de près le fonctionnement et la gestion de notre intercommunalité qui n’est toujours pas un outil de mutualisation, de coopération et de rationalisation des dépenses publiques.

Lors de nos réunions, nos ateliers, nos débats, venez partager vos idées et préparons ensemble l’avenir à Beauchamp.

Venez nous rejoindre !

Sylvia CERIANI et Patrick PLANCHE

Laisser un commentaire