Promesses de circulation douce

Le minuscule cheminement cyclable de la ville s’efface tout comme les promesses de circulation douce. La Ville gère 33 km de voirie dédiés aux voitures dont 0,7 ridicule km matérialisé pour d’autres modes de déplacement (vélo, trotinette, skate, roller…).

Quelques mètres sont signalés au sol par un idéogramme en limite du Montesquieu de Beauchamp.

Et la volonté de la majorité pour la  des élèves s’est arrêtée à quelques mètres de la porte de leur collège en direction du .

Et pourtant, beaucoup de Beauchampois circulent à vélo et trop souvent ce sont les trottoirs qui leur permettent d’être en sécurité. A Beauchamp, nous attendons toujours la mise en place de vraies pistes cyclables pour que chacun de nous puisse se déplacer en toute sérénité.

Ce ne sont pas les occasions qui nous ont manqué. La rénovation complète des avenues Anatole France, Denis Papin, Boulé, Molière, etc…, aurait pu nous permettre de réaliser des circulations douces.

Laisser un commentaire