Soutien à la vie associative

M. BOULLÉ, adjoint aux finances, a fait une présentation pour le moins mesquine lors du budget primitif de 2012 :

  • Des subventions pour les associations sportives : M. BOULLÉ annonce une augmentation des subventions (138 652 euros en 2012 / 136 657 euros en 2011). Sauf que l’addition des subventions 2011 s’élève en réalité à 142 118 euros et en 2012 à 138 592 €. L’augmentation se transforme en baisse de 2,43 %.
  • Des subventions et des coûts pour les associations «diverses» : M. BOULLÉ annonce également une augmentation. Alors que c’est une baisse en absolu.

Mais il ne s’est pas contenté d’annoncer que des chiffres erronés. Il a, de plus, précisé que les associations «diverses» profitaient des locaux «prêtés gracieusement» ce qui représentent un coût pour la ville de 58 000 euros. Et alors ?

Imaginons un instant que soit évalué le coût de toutes les heures passées (à l’exclusion de la gestion associative) par les bénévoles, à créer et faire vivre des activités de toute nature. Nous ne doutons pas que le résultat ferait réfléchir tout élu municipal quel qu’il soit.

Au delà de se donner le beau rôle à toute occasion, M. BOULLÉ et la majorité devraient donc faire preuve d’une plus grande retenue et d’une plus grande considération à l’égard de tous les bénévoles qui œuvrent dans toutes les associations.

Donner de l’argent n’est pas le seul rôle d’une commune vis-à-vis des associations : l’accompagnement matériel et moral des bénévoles (formation des élus associatifs, animation du réseau associatif,…) devrait faire partie intégrante du soutien à la vie de nos associations.

Laisser un commentaire