Quand les impôts vous sont contés…

Vous avez pu lire dans le Beauchamp Infos de novembre une page pseudo-pédagogique pour vous aider à « décrypter votre feuille d’impôts locaux ». Mais ce décodage truque encore une fois la réalité.
D’abord, la Taxe d’Habitation augmente entre 2008 et 2012, hors revalorisation des bases de 3 % (et non 2 %), et la part communale progresse de 5,5 %.

L’augmentation de la sur le long terme est simplement «oubliée» : + 35,7 % entre 2006 et 2012, soit l’une des plus fortes du département ! (cf Le Parisien du 11/10/2012).
La responsabilité est rejetée sur l’augmentation importante de la part départementale. Or, avant 2011, la part départementale était prélevée sur la Taxe d’Habitation et la Taxe Foncière. Désormais reportée uniquement sur la Taxe Foncière, elle concerne une plus faible partie des ménages. En 2011, la Taxe d’Habitation voit la rubrique Intercommunalité remplacer celle du département et son montant progresse de 15 % par rapport à la part départementale de 2010 !

Quant à la TEOM, il ne s’agit pas d’un impôt mais du coût du collectage et traitement de nos .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.