Décembre 2013 : 3M : une situation toujours aussi préoccupante !

20131018 Lettre 3M Premier Ministre web_Page_1 France a décidé de délocaliser sa production de ruban adhésif aux Etats-Unis et en Pologne, provoquant ainsi la suppression de 40 postes directs au sein de l’usine de Beauchamp et plusieurs dizaines d’emplois indirects.

Déjà en 2009, le groupe 3M décidait de supprimer 76 postes sur son site de Beauchamp suite au transfert en Allemagne de la division de Post-It™ publicitaires pré imprimés. Interrogés par nos soins sur le sort de ces salariés, le Maire et son équipe avaient déjà botté en touche à cette époque en rejetant la compétence sur l’intercommunalité dont le Maire est devenu depuis président.

Aujourd’hui, il ne reste plus que deux productions sur le site, et à notre connaissance, l’entreprise 3M ne prévoit aucun nouveau développement sur Beauchamp et ce malgré ses diverses promesses faites aux salariés et aux élus.

Aux différents représentants des collectivités locales, elle annonçait un investissement de 4 millions d’euros en 2013 pour maintenir l’activité, or cela devait concerner seulement le remplacement de machines usées et une mise aux normes de l’entreprise. Comment croire ces promesses alors que des machines ont déjà été, par le passé, déplacées à l’étranger pour supprimer une chaîne de production ?

Ces décisions successives de la Direction 3M France sont alarmantes pour l’avenir du site et la préservation des emplois. Nous ne pouvons rester immobiles face à ces décisions qui plongent plus durement encore notre pays dans la crise économique, et touchent de plein fouet les salariés et leurs familles. Nous avons été les seuls élus à venir rencontrer les salariés lors de la grève qu’ils ont menée le 7 octobre dernier. Chaque élu doit se mobiliser pour sauver des emplois dans notre pays. C’est pourquoi nous avons décidé d’adresser une lettre ouverte au Premier Ministre afin de mieux comprendre  ce qui se cache derrière la stratégie menée par 3M et convaincre cette entreprise à rester sur notre territoire et développer de nouvelles productions. Ici comme ailleurs, ne gâchons pas les compétences et le savoir-faire de ces femmes et hommes.

Une réflexion au sujet de « Décembre 2013 : 3M : une situation toujours aussi préoccupante ! »

  1. Depuis 1985, 3M Beauchamp était voué à se vider de sa production tros chère; petit à petit elle se vide, cela a commencé par le départ de la production de ruban autosoudable au Brézil dans les années 1980,Les plans se sont suuccédés ensuite et avec une Europe à x vitesses et ou rien n’est normalisé (salaires impôts, charges et j’en passe) il n’est pls possible de fabriquer à des coûts élevés comme en France. Les actionnaires veulent des résultats, la finance prime avant tout. 3m france vivra mais sans production sur cet état de + gouverné pour faire fuir les investisseurs.
    Un ancien cadre de cette belle boutique.des années 1970 à 1985.

Laisser un commentaire