Février 2014 : Mise au point hasardeuse

Dans la tribune d’expression libre du mois dernier, «Beauchamp àvotre image» s’est lancé dans un exercice bien périlleux en qualifiant nos propos de « mensonges » sans pour autant préciser le contenu incriminé.

L’article « Finances : des dégâts causés par cette équipe et la précédente » est pourtant fondé. Tous les élus aux commandes depuis 2001 ont une part de responsabilité dans la situation catastrophique de notre commune.Il est vain de faire diversion en pointant l’opposition.

Cela aurait pu en rester là si Francine Occis (qui a révélé avoir préféré dissimuler à ses collègues et donc aux Beauchampois de 2006 à 2008 la gouvernance autoritaire de son colistier Raymond LAVAUD, par «respect») n’avait versé dans la désinformation sur nos votes.

Par délibération n°6 du conseil municipal du 17 mai 2010 (voir plus bas), Patrick Planche et Sylvia Cériani ont voté CONTRE 23 demandes de délégations de signature du Maire, dont celle portant sur la réalisation d’ pour la ville jusqu’à un montant de 8 millions d’euros ! Il était particulièrement inacceptable de confier un tel pouvoir au Maire sans aucun contrôle.

Nous n’avons donc pas de responsabilité engagée dans les renégociations des emprunts survenues en 2011 et 2013 comme cela pourrait être laissé entendu…

Comme nous nous efforçons de le faire depuis 2001, des élus responsables se doivent de vérifier leurs écrits !

Téléchargement (PDF, 373KB)

Laisser un commentaire