Juin 2014 : 1 mois après l’ère Lavaud

vlcsnap-2014-05-23-17h18m08s150

Après la séance d’installation du conseil municipal du 4 avril 2014 et les démissions (déjà ?) de M. POINLOUP (liste OCCIS) et M. REMOND (liste NORDMANN), le conseil municipal ne s’est réuni qu’une seule fois pour composer les de travail, voter les que recevraient les élus de la majorité, approuver les comptes 2013 et voter les versées aux associations.
Pourtant, afin de pouvoir agir rapidement et ne pas perdre de précieuses semaines, la nouvelle majorité municipale aurait dû faire voter dans un délai identique les délégations accordées au Maire pour faciliter la gestion courante de la ville ainsi que le règlement intérieur qui fixe les conditions de travail des élus. Elle ne l’a pas fait.

Commissions municipales
Au nombre de 8 et comportant parfois jusqu’à 12 élus, elles ne correspondent pas aux délégations accordées par le Maire à ses adjoints. Ainsi, jusqu’à 3 Maires-adjoints co-présideront dans une même commission alors que d’autres commissions ne font pas l’objet de délégation à un Maire-Adjoint (, Environnement, Développement Durable,…). Aucune commission non plus sur le développement économique, les commerces ou les artisans pour lesquels la Ville a un rôle important à jouer.

Compte administratif 2013
Rappelons qu’en avril 2013, la ville a été placée sous tutelle du Préfet car l’augmentation de +27% du taux de , présentée par la majorité sortante, a été refusée par la majorité des élus.
La Direction Départementale des Finances estimait que l’augmentation était nécessaire pour boucler notre . Nous avions indiqué à l’époque aux Beauchampois qu’une telle augmentation n’était pas justifiée. Selon nos estimations, elle représentait une recette supplémentaire de 483 750 euros dans un de 15 702 976 euros.
A la lecture du résultat d’exercice 2013 (excédent de fonctionnement de + de 750 000 euros), nous sommes ainsi confortés dans l’idée qu’il était donc bien possible de parvenir à un assainissement des finances sans recourir à une si importante augmentation d’impôt.

Subventions aux associations
Elles ont été portées à l’ordre du jour du 1er conseil municipal, ceci sans que le budget 2014 ait été voté et également sans véritable analyse des élus de la nouvelle majorité. Ainsi, des subventions ont été augmentées, d’autres diminuées sans réels critères qu’une appréciation sommaire. Les dossiers que nous avons pu consulter contenaient pourtant des anomalies et des budgets non équilibrés.
Il aurait été plus judicieux de verser immédiatement 50% des subventions pour se laisser un temps d’échanges avec les associations, pour les accompagner réellement et voter le complément d’ici la fin du mois de juin.

Soyez assurés que nous continuerons de remplir notre rôle d’élus vigilants mais aussi force de proposition comme nous l’avons déjà fait (seuls) lors des 2 précédents mandats.

Laisser un commentaire