La nouvelle majorité improvise sa rentrée…scolaire !!

Ecole Pasteur

Après avoir espéré le report de la réforme puis tenter d’imposer le vendredi après-midi libéré, la majorité a choisi de faire une réforme au rabais.

Elle a été contrainte par la décision de l’Inspection Académique et du Préfet, ainsi que sous la pression des parents d’élèves, de revenir aux horaires votés par les conseils d’ (lundi-mardi-jeudi-vendredi 8h30-11h30 13h30-15h45 et mercredi 8h30-11h30). Les temps d’activités périscolaires seront en fait de la de 15h45 à 16h30 alors qu’ils écrivaient en mars 2014 : «Nous ne voulons pas de temps de garderie supplémentaire». Pour une directrice d’école cette approche globale de la réforme scolaire peut être qualifiée d’amateurisme.

Les déboires ne s’arrêtent pas là pour les enfants et leurs parents.

Suppression du des collégiens, suppression des cadeaux aux jeunes diplomés, suppression de l’aide aux devoirs des Marronniers et suppression du transport en car des enfants de plus de 6 ans quelle que soit la météo.

Dernier exemple appris via VONews (10 juillet 2014), la diminution du BIO dans les menus alors que l’obligation légale était juste atteinte. C’était pourtant une promesse de la candidate : « Maintenir le BIO dans les menus» (tract n°6).

Sans s’arrêter là, la majorité augmente (en plus des impôts), tous les périscolaires. Si on prend les chiffres de l’inflation de l’INSEE, l’impact serait de +2,42%. A Beauchamp, il sera de +3,64% !

A cela s’ajoute encore un changement de seuil pour l’application de forfait (études, garderie, ,…) qui sera pénalisant pour certaines familles (par exemple : +11,63 € par enfant et par mois pour l’accueil post études d’une famille en tranche C, soit +57,92%).

Les parents Beauchampois avec enfants seront triplement pénalisés : augmentation des impôts fonciers et d’habitation, augmentation des tarifs et diminution de la qualité.

Payer plus pour avoir moins (de services et de qualité) c’est l’avenir que nous offrent Francine OCCIS et ses collègues de Beauchamp à Votre Image.

Pendant les élections, la liste Beauchamp à votre image écrivait : «Il nous paraît prioritaire que l’éducation au travers des écoles, des accueils périscolaires (études, accueil du matin, centre de loisirs…) ait les moyens pour l’épanouissement de nos enfants» (janvier 2014).

Force est de constater que la priorité n’est plus l’enfant.

La doit répondre à des constats : les journées trop longues et mal calibrées au regard des rythmes de l’enfant ; des contenus de programmes importants. Selon de nombreuses études l’enfant est performant jusqu’à 11 h environ, et de nouveau à partir de 15 h 30.
Elle devrait proposer des remèdes adaptés : le raccourcissement de la journée de classe, respectant les rythmes de l’enfant dans ses apprentissages ; pendant la pause méridienne des activités artistiques, culturelles, sportives ou artisanales. Ces activités dynamisent l’enfant et ainsi favorisent les apprentissages fondamentaux.

Laisser un commentaire