Question d’accueil de loisirs fermé

Question orale posée lors du Conseil Municipal du 6 novembre par votre élu, Pascal SEIGNÉ :

Question-orale-PS«Madame le Maire, Par une note distribuée ce lundi 3/11 dans les cahiers des élèves Beauchampois, les parents ont appris que l’accueil de loisirs serait fermé du 26/ 12 au 2/1 inclus.
Comme vous le savez, les parents ont des obligations professionnelles et il est souvent difficile de pouvoir prendre des congés importants à cette période dans certains secteurs d’activité. L’accueil de loisirs a aussi une mission de qui doit pouvoir être assurée à tout moment de l’année.
Quels sont les raisons qui vous ont conduit à prendre cette décision déconcertante ? Quelle réponse comptez-vous donner aux parents sans autre mode de garde ? »

Réponse de Mme le Maire :

« Il faut que chacun prenne la réelle dimension des difficultés financières de notre ville. Il est un moment où le service public atteint un coût exorbitant sans rapport avec le service rendu. Chauffage et animation de deux centres d’accueil, cantine, frais de fonctionnement … Tout cela a un coût que nous ne pouvons ignorer.
Les deux derniers vendredis de décembre sont les ponts de Noël et du Nouvel An, habituellement quasi déserts. Les quelques jours avant le nouvel an (cette année il n’y aura que trois jours) sont chaque année une période très peu fréquentée.
Nous sommes bien conscients des problèmes rencontrés par quelques parents. Pour limiter leurs difficultés, nous avons donné cette information le plus tôt possible, soit 6 semaines en amont, afin qu’ils puissent aviser et trouver sereinement une solution de rechange.
De plus, nous pourrions mettre en place un système simple d’entraide solidaire qui pourrait mettre en rapport les parents en recherche d’une solution et des familles disposées à accueillir leurs enfants. Si elles le désirent, les associations de parents pourraient nous accompagner dans cette démarche.
La situation financière actuelle et future nous impose en toutes circonstances des efforts et aussi, peut être, la remise en cause de modes de fonctionnement disproportionnés par rapport à leur efficience. Ainsi nous pourrons retrouver à terme des services municipaux adaptés à leur mission de service public en cohérence avec les capacités de la ville.»

Laisser un commentaire