Janvier/Février 2016 : Un terrain communal vendu 175 000 euros aux enchères se retrouve à la revente à 260 000 euros et le receveur perçoit une “prime” exceptionnelle !

Un communal vendu 175 000 euros aux enchères se retrouve à la revente à 260 000 euros…

Lors du conseil municipal du 25 juin 2015, les élus étaient invités à se prononcer sur la vente aux enchères de 2 terrains communaux selon un mode en vente mis en avant par la majorité (avec une mise à prix proposée par le service des ventes aux enchères de -30% en dessous de l’estimation des services des domaines).

Un premier terrain de 822 m² évalué à 246 600 € a été mis à prix à 173 000 €, Mme le Maire évoquant, lors du vote « plus le prix est bas, plus cela va attirer des gens qui ont l’impression qu’ils vont faire une bonne affaire et en général ça monte beaucoup plus haut ».

Or, suite à notre question orale posée lors du conseil municipal du 15/10/2015 il s’avère que ce terrain a finalement été vendu pour 175 000 €. En effet, un seul enchérisseur s’est présenté alors que Beauchamp est particulièrement recherché pour ses terrains et immeubles.

Moins d’un mois après, une agence immobilière propose ce bien en exclusivité à 260 000 € !

Comment ne pas s’indigner de cette perte sèche à l’heure où la Ville est financièrement exsangue et avec la perspective de nouvelles augmentations d’impôts en 2016 ?

Nous avons demandé à Mme le Maire de mettre à l’ordre du jour du conseil municipal du 26 novembre une question relative au retrait temporaire de la vente du second terrain. Sans réponse, les élus d’Alternative Citoyenne pour Beauchamp sont intervenus en séance : Mme le Maire nous a indiqué que cette vente était désormais suspendue.

… et le perçoit  une “prime” exceptionnelle !

Chaque année, au moment du vote concernant l’indemnité complémentaire versée au percepteur, nous exprimons notre désaccord. En effet, si les textes en prévoient bien la possibilité, celle-ci est encadrée.

Cette indemnité peut lui être versée lorsque la commune demande des travaux supplémentaires ou à ses missions habituelles.

Il semblerait que cette année aucune mission spécifique n’ait été demandée au receveur. Mme le Maire et son adjoint aux Finances l’ont même évoqué : ils n’avaient pas d’éléments permettant de justifier un travail supplémentaire. Alors pourquoi cette “prime” exceptionnelle ?

Les Beauchampois apprécieront d’apprendre que, par contre, la traditionnelle cérémonie des vœux où se rassemblent les acteurs de la vie locale (associations, enseignants, élus et citoyens) est supprimée.

Patrick PLANCHE, Christelle TAKACS, Pascal SEIGNÉ vos conseillers municipaux et Alternative Citoyenne pour Beauchamp vous adressent leurs meilleurs vœux 2016 pour une ville qui sait entendre les préoccupations de ses habitants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.