Question d’essai de circulation

Question orale posée lors du Conseil Municipal du 18 février par votre élue, Christelle TAKACS :

Question-orale-CT«Madame le Maire, dans le but de réorganiser les flux de sur la Chaussée Jules César entre le centre-ville et le rond-point de la Bergère, le schéma retenu par la municipalité sera testé, à compter du 18 avril prochain pour une durée de trois mois.
Pouvez-vous nous indiquer les aménagements qui sont prévus à court terme pour sécuriser les nouveaux parcours, notamment sur la chaussée Jules César et le chemin de la butte de la bergère ? Par ailleurs, pouvez-vous nous indiquer quels sont les indicateurs et les critères que vous avez retenus pour évaluer, in fine, la réussite de cette nouvelle organisation des flux ?

Pour une meilleure lisibilité de nos échanges, je vous remercie de bien vouloir inscrire au procès-verbal de ce Conseil Municipal cette question, ainsi que votre réponse et les débats qui en découlent.»

Réponse de Mme le Maire :

«La Communauté d’Agglomération Val Parisis (CAVP) a programmé la requalification de la chaussée Jules César sur le territoire intercommunal.
Dans le cadre de ce projet, la municipalité a demandé à la CAVP de prendre en compte les difficultés de circulation, de et de sur le tronçon du giratoire “Cadoux” à l’avenue Gambetta.
Quatre scénarii ont été présentés en réunion publique le 1er décembre dernier. A cette occasion, 105 questionnaires ont été remplis et retournés en mairie. Le scénario 1-b, correspondant à la boucle en sens unique (chaussée Jules César /chemin de la Butte de la Bergère – Gambetta) a été plébiscité. Les justifications portent principalement sur le gain en fluidité de circulation, la limitation des pertes de stationnement et l’équité entre les riverains du quartier par cette répartition des flux routiers.
Cette option n’était pas celle que la CAVP mettait en avant, avant la réunion. La CAVP préconisait la solution 2 avec refuges, solution qui été la moins retenue par le public.
Il nous paraît opportun de tester l’option plébiscitée, en grandeur réelle, sur le terrain. Ce dispositif sera testé durant 3 mois à compter du 18 avril prochain.
Aménagements prévus à court terme pour sécuriser les nouveaux parcours :
– information sur le bulletin municipal,
– avis aux riverains 15 jours avant la mise en test du dispositif,
– panneaux d’information et de mise en garde
– mise en place de la signalisation de police ,
– matérialisation des zones de stationnement,
– présence accrue de la police municipale.

Indicateurs :
– étude trafic ( mise en place de points de comptage sur voirie pour connaître les flux et la vitesse)
– enquête auprès des conducteurs pour connaître leurs points de départ et de destinations.

Une réunion publique sera organisée au terme de cette période afin de restituer l’évaluation du test.»

Laisser un commentaire