Beauchamp néglige ses enfants

La couverture du Beauchamp Infos de septembre-octobre, la jolie photo verdoyante d’un bac à jardiner accompagnée de « Nos écoles où il fait bon apprendre » a fait bondir les parents ! Véritable provocation alors que de nombreux services à l’enfance ont disparu depuis 2 ans ½ et que les coupes sombres sont pratiquées sans discernement.
La liste est interminable : réduction des Atsem en maternelle, fermeture de l’aide aux devoirs de Nungesser et Coli, séances de à minima, fermeture du Club des Marronniers, fermeture du à Noël et en partie l’été, suppression des séjours jeunes et réduction des sorties au Le service , hors étude, n’est plus qu’une alors que les ont été augmentés depuis 2 ans.
Cette année, la municipalité réduit son financement de 50 à 40% des classes transplantées, réduit de 4 à 3 jours par semaine l’ « Ecole municipale des sports »… Et bien sûr, aucun Temps d’Activité Périscolaire pour les élèves dans le cadre de la réforme du temps scolaire si ce n’est la bibliothèque qui propose un projet d’1 heure par semaine pour 12 élèves… sur 900 ! Pourtant, la ville engrange la dotation annuelle de l’état, environ 135 000 €.
Mais les économies faites sur le dos des petits Beauchampois, à qui on retire le peu qui existait déjà, ne sont pas tout, le plus préoccupant est bien l’incapacité de la municipalité à fédérer les énergies et à imaginer des projets pour l’épanouissement des enfants.
Alors s’il fait bon apprendre à Beauchamp, on le doit surtout au travail de qualité et à la motivation des enseignants…

Laisser un commentaire