n°04 – Septembre 2002

L’emploi : une situation très morose

0 commentaires. Retour haut de la page.

Entre 1990 et 1999, la commune de Beauchamp a perdu 711 emplois, soit une baisse de près de 16%. Pourtant, sur la même période, toutes les communes voisines ont gagné des emplois et au niveau du Val d’Oise, l’emploi a crû de 12,8 %.

Le Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF) de 1994, document qui fixe les grandes orientations de la région en matière d’urbanisme, d’aménagement et de développement économique, avait comme objectif de desserrer l’emploi, c’est-à-dire développer l’emploi en grande couronne. Notre commune n’a cependant pas réussi à maintenir ses activités durant la dernière décennie et n’a pas su capter le développement de nouvelles activités dans le département.

La diminution de l’emploi à Beauchamp risque d’avoir des conséquences directes sur les finances locales puisque la taxe professionnelle représente environ 35 % des recettes communales. Étant donné que la dette de la commune est toujours très élevée, il est plus que temps de réagir en analysant les causes des mauvais chiffres concernant l’emploi et en essayant de proposer des solutions. C’est ce que nous allons tenter de faire dans ce dossier.

Un tissu économique vieillissant et fragile

0 commentaires. Retour haut de la page.

L’économie beauchampoise se caractérise par une prédominance des activités industrielles qui représentent près de la moitié des emplois salariés de la commune.

Depuis une trentaine d’années, la part de l’industrie en Ile de France n’a cessé de diminuer, les entreprises préférant délocaliser leur production dans des pays où la main d’oeuvre surexploitée est moins chère. Depuis 1998, des entreprises ont cessé leur activité.

Par conséquent, ce tissu économique est très fragile pour notre commune.

La 3M vient de procéder à la fermeture du secteur des abrasifs. La suppression de cette unité de production va entraîner une centaine de licenciements en décembre 2002 qui viendront s’ajouter à ceux de l’année dernière. De plus, la taxe professionnelle versée par la 3M va diminuer de 1,2 Millions d’Euros. (source 3M).

Puisque gouverner c’est prévoir, il est urgent de diversifier notre tissu économique. Il faut favoriser l’arrivée de nouvelles entreprises dans des secteurs plus porteurs (Biotechnologies, Recherche & Développement, Activités de conseil,…). Cependant, afin d’être pertinente, une telle stratégie de développement économique ne peut se faire à l’échelle d’une seule commune. C’est pourquoi il convient de rentrer dans une démarche intercommunale.

L’intercommunalité : une opportunité pour l’emploi

0 commentaires. Retour haut de la page.

Autour de notre commune, deux structures intercommunales sont très dynamiques : la ville nouvelle de Cergy-Pontoise et la communauté de communes Val et Forêt(1). Grâce à leur statut, ces deux territoires ont pu créer une dynamique au niveau de l’emploi par la mise en commun de leurs moyens et de leurs compétences. Elles ont pu élaborer des stratégies communes en matière de développement économique et offrir de meilleures conditions d’implantation pour les entreprises.

Pour l’instant, la municipalité de Beauchamp n’a pas encore entamé de démarches officielles auprès d’autres communes pour créer une structure intercommunale (Réponse du Maire à notre question lors du Conseil Municipal du 27 Mai 2002). Au niveau économique, il semblerait pourtant opportun de se rapprocher des communes de Pierrelaye, Bessancourt et Taverny dont les zones d’activités jouxtent celle de Beauchamp. Cela permettrait alors d’éviter la concurrence entre ces zones d’activités et d’en assurer une meilleure gestion. Ces zones d’activité bénéficient d’une position stratégique en termes de desserte autoroutière (A15 et A115) et de transports en commun. De plus, elles se situent sur l’axe Paris-Cergy-Pontoise qui est un axe dynamique en matière d’implantation de nouvelles entreprises.

Quel avenir souhaitons-nous pour Beauchamp ?

0 commentaires. Retour haut de la page.

La situation économique de notre commune se dégrade et nous sommes tous concernés. Nous souhaitons engager le débat avec vous afin de réfléchir ensemble aux solutions les plus appropriées.

C’est à la Municipalité de faire réaliser, par des experts, un diagnostic exhaustif de notre zone d’activités et de mettre enfin en place une véritable politique de développement économique.

Ces démarches doivent se dérouler dans la plus grande transparence dans le cadre de la concertation avec l’ensemble de la population.

Participez, vous aussi, à la vie Beauchampoise !

0 commentaires. Retour haut de la page.

Alternative Citoyenne a pour but à la fois d’informer la population de toute décision la concernant, et de recueillir toute suggestion ou information en vue de faire avancer les dossiers. Créée après les municipales de mars 2001, notre association se compose de beauchampois qui veulent dynamiser la vie locale.
Expression dans le cadre des Conseils Municipaux

Lors de nos réunions mensuelles avec Régis BRASSEUR, votre élu, nous préparons les conseils municipaux afin que nos positions soient entendues. Alternative Citoyenne est plusieurs fois intervenue pour signaler un manque de lisibilité des informations avant les prises de décision (par exemple pour le budget dont le vote engage pourtant des décisions lourdes de conséquences pour la commune).

Expression dans les différents bulletins

Avec déjà plus de 7 parutions à son actif (sur le marché et/ou dans vos boîtes aux lettres), Alternative Citoyenne vous informe sur la vie locale et comble ainsi l’absence quasi-totale de communication de la part de la municipalité. Depuis quelques mois, suite à une loi sur le droit d’expression de l’opposition, Alternative Citoyenne bénéficie d’un encart dans le bulletin municipal vous permettant de suivre régulièrement nos prises de positions. Enfin, depuis la création de l’association, notre site Internet permet d’obtenir un point de vue approfondi et détaillé sur les différents dossiers.

((Nos actions portent leurs fruits : Les risques liés à l’implantation du collège sur la pointe Barrachin. Après nos multiples demandes de réunion publique à ce sujet, la Mairie a enfin organisé une réunion d’information dont nous sommes les seuls à avoir rendu compte dans un bulletin distribué au mois de Janvier dernier. La pollution des eaux pluviales de la mare de Beauchamp. Notre conseiller est intervenu à plusieurs reprises à ce sujet, auprès du Préfet, de la Mairie, et du SIARE, pour régler le dossier. Des informations ont été obtenues, mais elles ne répondent pas du tout au problème des inondations. Nous continuerons notre action. Le respect des faits historiques. Lors des cérémonies du 11 Novembre, le Président des Anciens Combattants a énoncé dans son discours une contre-vérité à propos des événements du 17 octobre 1961. Nous avons été les seuls à demander et à obtenir une rectification dans Beauchamp Infos. Enfin, à l’occasion du résultat du premier tour des élections présidentielles, Alternative Citoyenne a exprimer son inquiétude et son indignation en appelant à manifester le 1er mai 2002, pour la défense des valeurs républicaines.

Vous aussi vous pouvez réagir et participer activement à la vie locale Beauchampoise. Rejoignez ou soutenez Alternative Citoyenne . Vous pouvez aussi venir assister à nos réunions le 2ème jeudi de chaque mois à 20h45 Salle Roger Salengro (47, rue Salengro). Plus d’informations auprès des différents contacts (Rubrique ci-contre).

Forum des Associations : Pourquoi pas un autre son de cloche ?

0 commentaires. Retour haut de la page.

Pour la 2ème année consécutive, M. le Maire nous refuse l’entrée au forum des Associations. Nous contestons cette décision arbitraire qui va à l’encontre du respect des libertés.
Pour la 2ème année, notre Association a demandé au Maire de Beauchamp de participer au Forum des Associations.

Pour la 2ème année, celui-ci nous en interdit l’entrée et motive ainsi son refus :

« Je vous rappelle que le Forum des Associations est réservé à celles qui ont un caractère culturel, sportif, voire social. Or, Alternative Citoyenne, par ses écrits relayés par Monsieur Régis BRASSEUR au sein du Conseil Municipal, affiche une orientation très marquée politiquement, en totale contradiction avec l’esprit de la manifestation du mois de Septembre prochain. »

Pourtant l’objet social d’Alternative Citoyenne est de donner aux citoyens la place qui leur revient dans la ville et de dynamiser celle-ci par toute action culturelle, économique, sociale ou liée à la protection de l’environnement.

Il est donc assez étonnant que le Maire, élu avec le soutien de l’ensemble des formations politiques UDF, RPR, DL, CNI, puisse s’autoriser à décider que l’expression publique de notre Association sur la gestion de la ville nous exclut du Forum.

Voilà qui est révélateur d’une conception rétrograde du mouvement associatif, comme si les habitants de Beauchamp devaient être « protégés » de la contagion d’idées touchant à la vie beauchampoise, simplement parce qu’elles ne sont pas celles du Maire.

D’autant qu’il est évident que les associations ne sont pas toutes traitées de la même façon. Ainsi, la Paroisse de Beauchamp, association cultuelle (« qui est relatif au culte ») et non culturelle est représentée au Forum avec, si l’on peut dire, la bénédiction de M. le Maire. De notre point de vue, la laïcité (dont le moment clé est l’adoption en 1905 de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat) permet entre autres l’expression des religions. C’est le respect de la liberté de chacun et nous considérons que cette liberté doit pouvoir s’exercer dans le cadre du Forum. Mais pour cela, la neutralité du pouvoir central ou de son représentant local est une condition indispensable.

Découlant de ce qui précède, l’idée d’égalité implique qu’une association laïque comme la nôtre doit avoir les mêmes droits qu’ une association à caractère cultuelle, sauf à commettre un excès de pouvoir.

Il est temps que ce Forum devienne la journée de toutes celles et tous ceux qui sont organisés en association (pour autant qu’elles ne prônent pas le racisme et l’exclusion), permettant à chaque habitant de les rencontrer, de débattre, d’adhérer ou non, et ainsi d’être un peu plus citoyen.

Le mot du conseiller

0 commentaires. Retour haut de la page.

En tant qu’élu depuis un an et demi, je suis le porte parole de l’association Alternative Citoyenne au sein du Conseil municipal. Mon rôle est de relayer les positions de notre association mais également de faire part à la municipalité des interrogations et des inquiétudes de l’ensemble des Beauchampois. De son côté, dans une démarche citoyenne qui se veut constructive, l’association relaie auprès de la population toutes les informations concernant la vie locale.

Selon M. le Maire, nous serions un « parti politique ». Mais je tiens à rappeler que la gestion des affaires d’une commune est l’affaire de tous. Tout citoyen doit pouvoir s’exprimer publiquement et avoir accès à toutes les informations concernant la vie locale. Notre objectif n’est pas de prendre le pouvoir comme certains veulent le faire croire mais uniquement de créer un débat avec l’ensemble de la population. C’est pourquoi nous vous informons sur tous les dossiers en cours.

Critiquer l’opacité de la gestion communale signifie, selon M. le Maire, « afficher une orientation très marquée politiquement ». C’est pour cette raison qu’il nous interdit de participer au Forum des associations et donc de rencontrer la population.

Cette attitude va à l’encontre des principes démocratiques sur lesquels repose la liberté d’expression.

Je dénonce ces pratiques politiciennes et autoritaires qui ne visent qu’à évacuer du débat public tous ceux qui ont une autre conception de la démocratie locale.

Laisser un commentaire