Archives de catégorie : Enfance

Les Beauchampois et le personnel municipal paieront !

Fotolia_41759407_M

Après les tarifs municipaux et la disparition progressive des services aux Beauchampois, la majorité s’attaque désormais au personnel communal « en rognant » leurs avantages sociaux, en supprimant leurs postes, en imposant la mobilité et la polyvalence à tout va.

Modification des contrats des assistantes maternelles et de leur droit aux congés payés

Le plus facile : s’attaquer aux acquis des assistantes maternelles municipales qui ont pourtant une fonction peu valorisée à Beauchamp et un statut moins protecteur que celui des agents territoriaux.
Les assistantes ont dû signer un nouveau contrat de travail pour être rémunérées à l’heure effective et non plus au forfait. Elles perdront une prime annuelle d’ancienneté par l’instauration d’une nouvelle prime moins élevée mais surtout attribuée selon le bon vouloir de la mairie et d’après des critères subjectifs.
Et enfin, elles perdent leurs quelques congés supplémentaires, la majorité ne leur accordant plus dorénavant que le minimum légal !
Par ces mesures, on peut s’inquiéter de l’avenir de ce mode de garde et de la désertion des assistantes maternelles qui préféreront le statut d’indépendantes. Les parents devront donc se retourner vers les modes de garde privés, plus chers et offrant moins de flexibilité. (c’est 4 ou 5 jours ou rien, amplitude horaire réduite,…).

Modification des droits à congé du personnel communal

L’ensemble des agents municipaux voient leurs congés annuels diminués : pour 32 jours actuellement (des nantis à en croire la majorité municipale !), ils ne bénéficieront plus que du minimum légal, soit 25 jours annuels, à compter du 1er janvier 2016.

Suppression de postes à l’école de musique

Mme Occis a annoncé avoir envisagé la fermeture de l’école de musique ! Mais l’opération étant trop coûteuse, la municipalité ne renouvelle pas certains contrats et réduit le nombre d’heures des titulaires.
Quel mépris pour les activités culturelles, pour ceux qui les pratiquent et tous ces professionnels qui s’investissent dans notre ville : fermeture de cours de classe de percussions africaines, de module rythme, de module 3ème cycle de Formation Musicale, de préparation à l’option musique au bac et de Formation Musicale chanteur (1 niveau), regroupement de cours collectifs, réduction d’heures des titulaires…
Cerise sur le gâteau, alors que le nombre d’inscrits est déjà en baisse, la grille tarifaire sera modifiée, avec l’apparition de nouvelles tranches tarifaires et des augmentations très importantes quelle que soit la tranche (de +11% à +51%).
Une augmentation des tarifs assortie d’une diminution de services ne peut qu’augurer une mort annoncée de l’école de musique, dernier service culturel dans notre commune avec la bibliothèque.

Diminution des ATSEM

Pour la majorité municipale, une ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles ) doit se cantonner à l’hygiène des enfants et le ménage des classes ! Elle ignore ainsi le rôle éducatif que joue une ATSEM alors qu’il fait partie de ses missions.
Par ailleurs, il n’y aura bientôt plus une ATSEM par classe. La majorité semble s’engager vers une ATSEM par école ce qui nous semble irréaliste et pourrait engager à terme des questions de sécurité pour nos enfants.
Est-il nécessaire de rappeler que le personnel d’une mairie doit être soutenu et motivé par ses élus ?

Ces économies impacteront le personnel communal et par ricochet tous les Beauchampois.
Sont-elles obligatoires pour redresser les finances communales ?

Au-delà de ces mesures budgétaires qui n’auront pour effet que de créer un climat difficile et une démobilisation du personnel, il est aujourd’hui plus que nécessaire de déterminer une stratégie financière novatrice pour la commune et d’établir des priorités (Enfance, Jeunesse, Culture,…) à protéger à Beauchamp.

Les Beauchampois ne peuvent se contenter uniquement d’un environnement agréable, ils sont en droit d’attendre de leur ville qu’elle soit dynamique, attractive et engagée.

Nos enfants sur Facebook

A l’heure où l’on sensibilise les enfants à la vigilance à l’égard des réseaux sociaux, notamment grâce aux enseignants, la Mairie n’hésite pas à diffuser 77 photos d’enfants en séjour à Groix sur la page Facebook de la Ville. Il faut savoir que ces images sont accessibles à tout internaute, ce qui expose les enfants sans restriction. Nous ne comprenons pas comment une collectivité locale peut agir avec une telle négligence.

Projet Educatif Territorial – Notre déclaration au CM du 12/02/15

La réforme des rythmes scolaires poursuit un objectif pédagogique : la réussite des enfants à l’école primaire dépend pour une part essentielle des conditions dans lesquelles se déroulent leurs apprentissages. Or, depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les élèves français subissaient des rythmes scolaires totalement inadaptés à leurs rythmes biologiques.
La journée de nos écoliers était en effet plus longue et plus chargée que celle de la plupart des autres élèves dans le monde.
Notre pays cumulait ainsi : un volume horaire annuel d’enseignement très important, qui s’élevait à 864 heures par an contre 774 heures à 821 heures en moyenne – selon l’âge des écoliers – au sein de l’OCDE ; le nombre de jours d’école le plus faible d’Europe, à savoir 144 jours seulement contre 187 jours en moyenne au sein de l’OCDE ; une semaine particulièrement courte avec 4 jours d’école par semaine, contre 5 voire 6 chez la plupart de nos voisins européens ; une année scolaire concentrée sur seulement 36 semaines.

Le projet éducatif territorial (PEDT), mentionné à l’article D. 521-12 du code de l’éducation, formalise une démarche permettant aux collectivités territoriales volontaires de proposer à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité avant, pendant et après l’école, organisant ainsi, dans le respect des compétences de chacun, la complémentarité des temps éducatifs.
Qu’en est-il de ces objectifs dans le PEDT que vous nous présentez ?

Le PEDT doit permettre d’organiser des activités périscolaires prolongeant le service public d’éducation et en complémentarité avec lui. Le document présenté ne contient qu’une compilation d’activités existantes sans cohérence.

Le socle du PEDT c’est la collaboration et la coécriture entre les différentes composantes de la communauté éducative (parents, enseignants, animateurs, ATSEM,…). Il n’y a pas eu les conditions nécessaires à la concertation et l’élaboration d’un projet local partagé. Celui-ci, porté uniquement par la municipalité, a été largement rejeté par vote par les enseignants et représentants de parents d’élèves.

Il faut se donner les moyens d’une réelle concertation afin d’élaborer un PEDT ambitieux car nos enfants ne doivent pas subir des économies forcées qui doivent être absolument trouvées dans d’autres arbitrages budgétaires.

Nous demandons ainsi le report du vote de ce PEDT afin de prendre le temps de la concertation.

Notre demande de report ayant été refusée, nous votons contre ce PEDT.

Conseil municipal le jeudi 4 décembre

CM du 11/04/2014

A l’ordre du jour de conseil municipal qui se tiendra à 20h30 en salle du Conseil Municipal :

  • 1. Approbation du Conseil du 06 Novembre 2014
  • 2. Décision
  • 3. Décision modificative n°2 du budget ville 2014
  • 4. Décision modificative n°1 du budget assainissement 2014
  • 5. Autorisation d’engagement du quart des dépenses d’investissement avant l’adoption du budget primitif 2015
  • 6. Indemnité de gestion 2014 du Receveur Municipal Monsieur Pascal HAUSS
  • 7. Modification de la tarification des concessions dans le cimetière communal, dans le columbarium et des différentes taxes
  • 8. Modification de la tarification des salles Anatole France et de la salle des fêtes
  • 9. Tarification de la salle polyvalente
  • 10. Règlement intérieur salle polyvalente
  • 11. Tableau des effectifs
  • 12. Attribution du contrat de délégation de service public concernant le marché forain d’approvisionnement municipal
  • 13. Fixation taxe d’animation marché d’approvisionnement
  • 14. Tarification des jours de marché supplémentaires
  • 15. Ouverture d’un Point Conseil Petite Enfance
  • 16. Engagement triennal
  • 17. Contrat mixité sociale
  • 18. Convention EPF
  • 19. Application des articles 22 et 23 du règlement intérieur
  • 20. Questions diverses

La nouvelle majorité improvise sa rentrée…scolaire !!

Ecole Pasteur

Après avoir espéré le report de la réforme puis tenter d’imposer le vendredi après-midi libéré, la majorité a choisi de faire une réforme au rabais.

Elle a été contrainte par la décision de l’Inspection Académique et du Préfet, ainsi que sous la pression des parents d’élèves, de revenir aux horaires votés par les conseils d’école (lundi-mardi-jeudi-vendredi 8h30-11h30 13h30-15h45 et mercredi 8h30-11h30). Les temps d’activités périscolaires seront en fait de la garderie de 15h45 à 16h30 alors qu’ils écrivaient en mars 2014 : «Nous ne voulons pas de temps de garderie supplémentaire». Pour une directrice d’école cette approche globale de la réforme scolaire peut être qualifiée d’amateurisme.

Les déboires ne s’arrêtent pas là pour les enfants et leurs parents.

Suppression du soutien scolaire des collégiens, suppression des cadeaux aux jeunes diplomés, suppression de l’aide aux devoirs des Marronniers et suppression du transport en car des enfants de plus de 6 ans quelle que soit la météo.

Dernier exemple appris via VONews (10 juillet 2014), la diminution du BIO dans les menus alors que l’obligation légale était juste atteinte. C’était pourtant une promesse de la candidate : « Maintenir le BIO dans les menus» (tract n°6).

Sans s’arrêter là, la majorité augmente (en plus des impôts), tous les tarifs périscolaires. Si on prend les chiffres de l’inflation de l’INSEE, l’impact serait de +2,42%. A Beauchamp, il sera de +3,64% !

A cela s’ajoute encore un changement de seuil pour l’application de forfait (études, garderie, centre de loisirs,…) qui sera pénalisant pour certaines familles (par exemple : +11,63 € par enfant et par mois pour l’accueil post études d’une famille en tranche C, soit +57,92%).

Les parents Beauchampois avec enfants seront triplement pénalisés : augmentation des impôts fonciers et d’habitation, augmentation des tarifs et diminution de la qualité.

Payer plus pour avoir moins (de services et de qualité) c’est l’avenir que nous offrent Francine OCCIS et ses collègues de Beauchamp à Votre Image.

Pendant les élections, la liste Beauchamp à votre image écrivait : «Il nous paraît prioritaire que l’éducation au travers des écoles, des accueils périscolaires (études, accueil du matin, centre de loisirs…) ait les moyens pour l’épanouissement de nos enfants» (janvier 2014).

Force est de constater que la priorité n’est plus l’enfant.

La réforme des rythmes scolaires doit répondre à des constats : les journées trop longues et mal calibrées au regard des rythmes de l’enfant ; des contenus de programmes importants. Selon de nombreuses études l’enfant est performant jusqu’à 11 h environ, et de nouveau à partir de 15 h 30.
Elle devrait proposer des remèdes adaptés : le raccourcissement de la journée de classe, respectant les rythmes de l’enfant dans ses apprentissages ; pendant la pause méridienne des activités artistiques, culturelles, sportives ou artisanales. Ces activités dynamisent l’enfant et ainsi favorisent les apprentissages fondamentaux.

Demandes de subventions au Conseil Général et règlement intérieur du multi-accueil

Ce sont les principaux points à l’ordre du jour du prochain conseil municipal qui se déroulera ce lundi 16 septembre à 19h, Hôtel de Ville.

  • 1. Adoption du procès-verbal de la réunion du 20 juin 2013
  • 2. Décisions
  • 3. Demande de subvention au Conseil Général- Fonctionnement du gymnase
  • 4. Modification du règlement intérieur du multi-accueil
  • 5. Demande de subvention au Conseil Général- Aide aux projets arts plastiques
  • 6. Demande de subvention au Conseil Général~ Appel à projets spectacles vivants
  • 7. Application des articles 22 et 23 du règlement intérieur
  • 8. Affaires diverses

Septembre 2013 : Rentrée : un rendez-vous raté…

La rentrée 2013/2014 sera marquée par l’entrée dans la réforme des rythmes scolaires de certaines villes dans notre pays.

Malheureusement, la municipalité n’a su saisir cette opportunité de la réorganisation du temps scolaire pour fédérer les enseignants, les parents d’élèves, les animateurs, les ATSEM… bref, toute la communauté éducative autour de projets pédagogiques, novateurs et dynamiques.
S’engager dès septembre 2013 était, aussi, pour notre ville un apport de dotation d’environ 85 000 € (pour chaque élève concerné, 50 € de l’Etat et 53 € de la Caisse d’Allocations Familiales). Cette dotation aurait permis de mettre en place des projets de qualité tout de suite, tout en soulageant des finances communales au plus mal. Il faut désormais que la concertation démarre rapidement avec la communauté éducative pour une mise en place en septembre 2014.
Nous avons appris qu’il n’y aurait pas de classe de découverte cette année 2013-2014 dans nos écoles élémentaires. La raison invoquée est la tenue d’élections municipales. En 2001 et 2008, cela n’avait pourtant pas posé de difficulté. Ne serait-ce donc pas plutôt pour cause de problèmes budgétaires ?