Nos réponses

Posez vos questions par SMS/MMS au 06 08 97 32 65, par mail à contact@beauchamp2008.fr ou en laissant un commentaire sur ce blog.

A propos de l’OMS et des associations sportives

Je viens de lire vos 200 propositions et je constate que certaines existent déjà.
Vous parlez d’un annuaire des associations sportives , il existe depuis 20 ans ,et sur le site internet de la mairie toutes les associations sportives sont répertoriées.
Vous voulez créer un comité consultatif des sports .Il y a actuellement L’OMS qui est totalement indépendant dans ses actions et qui est composé de représentants des associations sportives.
Je pense que vous ne connaissez pas bien le milieu des sportifs Beauchampois et n’avez ^pas pris contact avec l’OMS .Il ne faut pas écouter les remarques d’un seul club ,le sport à Beauchamp se porte bien et il y a une très bonne entente entre toutes les sections

Tout d’abord, nous vous remercions pour la lecture de notre programme et nous nous réjouissons que vous n’ayez jugé que 2 propositions ressemblantes à ce qui existe aujourd’hui à Beauchamp sur les 200 écrites.

Toutefois une explication s’impose sur notre vision du fonctionnement de la vie associative.

Notre expérience de la vie associative sportive à Beauchamp, renforcée par les témoignages d’adhérents de clubs différents et d’anciens membres de l’OMS, nous ont conduits à ce constat :

Dans son fonctionnement l’Office Municipale des Sports fait tampon entre les associations sportives et les élus.

Un grand nombre de dirigeants déplorent le manque de , l’absence de lien entre les associations sportives ou culturelles et le non accompagnement des élus dans leurs projets de développement.

A l’évidence, nous ne remettons pas en cause le travail de qualité produit par les bénévoles mais bien le mode de fonctionnement mis en place par la Municipalité qui laisse peu ou pas de liberté d’action aux instances dirigeantes des associations.

Aussi, souhaitons mettre en place un comité consultatif des sports qui aura notamment pour mission d’accompagner les associations dans leurs projets et leur développement en toute transparence, d’installer un véritable dialogue entre les différents intervenants et de les impliquer jusqu’au terme de l’objectif retenu, d’apporter une réponse concrète aux problèmes rencontrés par les clubs.

Nous préférons à une structure, l’OMS, un fonctionnement rapprochant tous les acteurs de la vie associative et leur apportant une plus grande autonomie.

Si le sport va bien en apparence à Beauchamp, c’est essentiellement dû à l’engagement et à l’énergie déployée par les bénévoles. C’est pourquoi un véritable accompagnement des élus et des services facilitera grandement leur travail et les habitants de Beauchamp en profiteront pleinement.

Quant à la communication, il suffit de se mettre à la place d’un Beauchampois désireux de pratiquer une activité sportive en cours de saison pour se rendre compte de la difficulté d’obtenir les informations.

L’annuaire des associations sportives, dont vous faites mention et hormis le fait que depuis trois ans son format et son contenu diminuent, n’atteint jamais notre boîte à lettres Beauchampoise ; un bien étrange système d’information vous en conviendrez.

Pour y remédier, nous proposons que les associations sportives élaborent ensemble, avec le soutien du service communication, un document qui sera un de leurs outils de promotion. Nous apporterons une aide concrète à la communication pour la rendre efficace et disponible pour chaque concitoyen.

A propos du et des associations

Comment comptez vous faire des différenciés et progressifs pour la culture et le sport puisque c’est géré par des associations et non par la municipalité ? Elles sont libres de pratiquer les quelles veulent. Merci de compléter cette information.

Comme vous l’indiquez les associations culturelles ou sportives sont libres de déterminer leur tarif d’adhésion, d’autant qu’elles n’ont pas vocation à prendre en charge la gestion du quotient familial qui implique la connaissance de données confidentielles de la compétence des travailleurs sociaux.
Lors de la rencontre-débat du 14 janvier avec les responsables d’associations nous avons précisé notre souhait de conclure des accords de partenariat ou d’objectifs. Dans ce cadre, la dégressivité des tarifs dont pourront bénéficier les adhérents de ces associations pourra être réalisée, par exemple, par l’utilisation de “bons sport ou culture” délivrés par la municipalité et dont la valeur variera selon le quotient familial.

A propos de l’affichage électoral

Est-il vrai que l’affichage pour les municipales est interdit jusqu’au 25 février ?

Non, bien entendu, la liberté d’expression est un droit fondamental. Cependant, le maire avait la possibilité de réserver des emplacements spéciaux pour l’apposition de ces affiches, ceci à partir du 1er décembre 2007. Fin novembre, nous avions adressé un courrier à M. le Maire afin de savoir s’il allait utiliser cette disposition. A défaut de réponse, l’expression d’opinion se fait sur les emplacements d’expression libre tels que définis par le décret n° 82-220 du 25 février 1982 portant application de la loi n° 79-1150 du 29 décembre 1979 relative à la publicité, aux enseignes et préenseignes en ce qui concerne la surface minimale et les emplacements de l’affichage d’opinion et des associations sans but lucratif.A l’inverse, c’est l’affichage sauvage en dehors de ces panneaux qui est interdit.

Affichage Occis

A propos des pistes cyclables inexistantes sur Beauchamp

Je propose que les élus responsables du tracé d’accès au en vélo enfourchent leur vélo et tentent de gravir les 2 voies d’accès les plus proches du !!!
S’ils y parviennent, qu’ils se risquent maintenant à descendre ces accès sans s’arrêter dans le mur !!!
Comment ont-ils faits pour choisir les 2 voies les plus pentues de tout Beauchamp ????
Comme vous l’avez compris je tente de pratiquer le vélo à Beauchamp mais alors là, … Une idée pour améliorer la des cyclistes en ville ?

Nous avons, tout comme vous, fait le constat concernant le petit aménagement de notre collectivité de tracés cyclables lors de l’ouverture du Collège.

Effectivement, il est à la fois minimaliste et pas du tout adapté.

Les extrémités de l’avenue Pasteur et de l’avenue Victor Basch sont fortement pentues et, de ce fait, présentent un certain danger surtout lorsqu’elles sont empruntées par des vélos.

Pour notre part, nous avions déjà, à l’époque, demandé à la municipalité l’élaboration d’un plan de circulation mais aussi de mailler notre territoire par des pistes cyclables.

En effet, de nombreux Beauchampois utilisent ponctuellement ou régulièrement le vélo et afin de sécuriser ces déplacements, il est primordial d’organiser la cohabitation des voitures et des deux roues sur la voirie.

Pour en revenir à la pratique du vélo et l’utilisation faite par les enfants, nos deux écoles primaires et notre collège ont été dotés de garages à vélos : démarche intéressante mais qui, nous le pensons, ne peut s’arrêter qu’au de nos deux roues.

Il nous paraissait donc tout naturel que des voies ou pistes cyclables soient créées à Beauchamp.

Il semble que nos élus n’aient pas du tout cette préoccupation. Nous en voulons pour preuve la récente réfection de l’Avenue Anatole France, qui, comme nous l’avons tous remarqué, non seulement ne possède pas de piste cyclable, mais pire encore, a été dotée d’énormes bacs à fleurs rendant particulièrement dangereuses la circulation à deux roues et la traversée des piétons.

Vous comprendrez que nous souhaitons ardemment mettre en place un plan de circulation cohérent pour notre ville qui comprendra bien évidemment la mise en place de pistes ou de voies cyclables sécurisées.

A propos de l’endettement

Je m’interroge sur les moyens que vous vous pensez mettre en œuvre pour réduire l’endettement (lequel parait il est vrai “énorme” par rapport aux communes de la taille de celle de Beauchamp), tout en continuant les investissements indispensables.
En effet la commune est déjà endettée sur 30 ans … il est donc pas possible de ré-échelonner la , puisque cela est déjà fait .

Tout comme nous, vous avez pu constater le manque de rigueur quant aux choix de gestion et aux recours systématiques à l’emprunt pour équilibrer l’exercice budgétaire (cf. vidéo de notre réunion publique disponible sur notre site internet).

Si la Commission de Surendettement avait compétence dans le domaine des collectivités locales, Beauchamp n’y couperait pas.

Depuis 2001, nous étudions et analysons les finances communales. De nombreux comptes sont préoccupants et le manque de sincérité du « » impose des rééquilibrages obligatoires lors du « supplémentaire ». Ces rééquilibrages sont opérés dans le cadre du rattachement des excédents budgétaires constatés au précédent et qui résultent des contractés pour des opérations d’investissement non réalisées.

Nous pensons qu’il est impératif de sortir de ce schéma qui ne peut que conduire Beauchamp à la mise sous tutelle, à court ou moyen terme.

Dès l’installation de notre Conseil Municipal, nous diligenterons un cabinet d’audit, afin d’avoir un état précis des finances et de la gestion communale.

Pour dégager de l’autofinancement comme il en existe dans les villes de même strate que la nôtre (aux ressources fiscales équivalentes), il nous faut actionner quelques leviers et déterminer de nouvelles orientations budgétaires.

De nouveaux équipements doivent voir le jour à Beauchamp dans les années à venir. Pour leur réalisation, des cofinancements existent : la Région, le Département, la Caisse d’Allocations Familiales, l’Etat, l’Europe, etc… Il nous faudra impérativement les solliciter.

Il ne s’agit pas pour nous d’avoir recours à l’augmentation de la fiscalité locale.

Vous avez pu lire dans nos documents notre conception de la gestion municipale, où la démocratie participative prend toute sa place.

La mutualisation des compétences est incontournable dans notre démarche.

Laisser un commentaire