Archives par mot-clé : centre de loisirs

Subventions aux associations et reconstruction du centre de loisirs

Ce sont les principaux points à l’ordre du jour du prochain conseil municipal qui se déroulera ce jeudi 6 décembre à 21h, Hôtel de Ville.

  • 1. Adoption du procès-verbal de la réunion du 15 novembre 2012
  • 2. Décision
  • 3. Affectation du résultat 2011 – Budget Ville
  • 4. Décision Modificative n°2 Budget Ville
  • 5. Affectation du résultat 2011 – Service d’Assainissement
  • 6. Décision modificative n° 1 Service d’Assainissement
  • 7. Vote des subventions 20 13 aux associations
  • 8. Engagement du qua1t des dépenses d’ investissement dans l’attente du vote du Budget primitif 2013
  • 9. Marché de travaux pour la reconstruction du Centre de loisirs- autorisation de signature
  • 10. Recensement 2013- recrutement d’agents recenseurs et fixation du taux de vacation
  • 11. Demande de subvention au Conseil Général au titre de 1 ‘aide aux projets des établissements communaux et intercommunaux d’enseignement artistique spécialisé
  • 12. Modification du tableau des effectifs
  • 13. Taux de promotion pour l’accès à l’échelon spécial de l’échelle 6 (toutes filières comportant une échelle 6 sauf technique)
  • 14. Règlement du service multi-accueil
  • 15. Plan de Déplacement Urbain Ile-de-France
  • 16. Application des a1ticles 22 et 23 du règlement intérieur
  • 17. Affaires diverses

Augmentation du budget des intérêts d’emprunts et reconstruction du centre de loisirs

Ce sont les principaux points à l’ordre du jour du prochain conseil municipal qui se déroulera ce jeudi 27 septembre à 21h, Hôtel de Ville.

  • Adoption du procès-verbal de la réunion du 28 juin 2012
  • Décisions
  • Décision modificative n°1
  • Demande de Subvention auprès de la C.A.F. pour la reconstruction de l’ ALSH élémentaire
  • Demande de Subvention auprès du Conseil Général au titre de l’appel à projets aux lieux de diffusion à rayonnement local de spectacle vivant
  • Modification des statuts du SIARE
  • Application des articles 22 et 23 du règlement intérieur
  • Affaires diverses

Juin 2012 : Des chantiers à vue

Comme tout le monde le sait, alors que la situation financière n’était pas aussi saine qu’annoncée lors des municipales 2008, des investissements vont être réalisés pour enfin tenir quelques promesses de campagne de la majorité UMP Beauchamp !

Ils ont commencé par la réalisation de nouvelles tribunes au stade pour lesquelles les élus n’ont vu aucun plan ou croquis.

Cela continuera normalement par la construction d’un nouveau centre de loisirs mais qui ne concernera finalement que les enfants de 6-12 ans. En effet, celui-ci ne sera livré qu’au 1er trimestre 2014. C’est seulement après cette date que pourraient démarrer les travaux d’un centre de loisirs maternel, soit au-delà du mandat de M. LAVAUD. Ce dernier et ses adjoints promettaient le contraire dans leur document remis aux Beauchampois début 2012. Le déménagement « temporaire » des 3-6 ans à l’école des Marronniers les mercredis et pendant les vacances scolaires durera donc encore quelques années au grand dam des parents contraints des déposer leurs enfants sur 2 sites différents.

Ce manque de concertation, on le retrouve aussi dans les travaux d’entretien courant de la voirie qui se déroulent, bien souvent, à la grande surprise des riverains et qui se révèlent parfois inadaptés aux conditions de circulation.

Cela avait déjà été le cas pour la réhabilitation de l’avenue Anatole France qui se révèle dangereuse. ça a été encore le cas lors de la construction de la résidence L’Oiseau Blanc, jouxtant l’école maternelle des Marronniers. Au gré des livraisons de matériaux, du raccordement aux réseaux d’électricité, etc, les parents ont dû assurer la sécurité de leurs enfants aux abords de l’école.

Enfin, l’absence d’anticipation et de consultation des riverains s’est encore confirmée avec la réhabilitation de l’avenue Boulé qui a subi en l’espace de peu de temps la répétition de gros travaux. Même s’il s’agit d’une portion de territoire dont l’entretien a été transféré à la communauté d’agglomération (présidée par M. LAVAUD), la commune doit pouvoir faire valoir l’intérêt et la sécurité des habitants. En 2011, nous avions déjà alerté la communauté d’agglomération du Parisis des dépenses engagées sur cette avenue et des résultats obtenus.

Janvier 2011 : Du provisoire qui a duré et qui durera encore !

A partir du 1er janvier 2011, le centre de loisirs maternel (de 3 à 6 ans) est déménagé à l’Ecole des Marronniers. Les enseignants et les parents ont été mis devant le fait accompli.

Nous sommes nombreux à avoir fréquenté le centre de loisirs et ses structures en préfabriqués, installé en 1974. Mais par absence de volonté d’action pour l’enfance beauchampoise, cet équipement n’a jamais évolué !

Aujourd’hui, il semble ne plus répondre plus aux normes. Faute d’avoir prévu un terrain et un investissement, la municipalité se retrouve dans l’obligation de séparer les enfants pour les déplacer dans les locaux d’une école maternelle.

Continuer la lecture

Février 2010 : Une Municipalité prévisible (mais imprévoyante)

Depuis mi-décembre, les parents remettent, jour après jour, des courriers pétitionnaires auprès du Maire. Ils dénoncent :
– l’augmentation des tarifs aux services périscolaires qui touche plus de la moitié des familles utilisant ces services, à cause d’un quotient familial en trompe-l’oeil,
– l’annualisation des inscriptions à ces services et le retrait de la règle des “48H” négociée il y a un an, qui répondait aux impératifs professionnels de certains parents.

Nous ne comprenons toujours pas pourquoi l’entêtement de cette majorité maladroite va dans le sens d’une politique improductive :
1 – l’annualisation a créé une fréquentation en hausse des services périscolaires dont la cantine,
2 – les parents paient de plus en plus cher ces services dont ils n’ont pas toujours besoin dans leur totalité,
3 – les enfants sont obligés de subir la collectivité, même lorsque les solutions individuelles pourraient leur être profitables.

Les élus de cette majorité se vantent d’excédents, mais ils sont notamment, réalisés sur le dos des parents et des enfants ! Rappelons qu’aucun investissement en matériel n’a été réalisé dans les écoles depuis deux ans et que le centre de loisirs est toujours dans des préfabriqués.

Pourquoi ce dédain ?
Pourquoi refuser le dialogue ?
Pourquoi s’enferrer et devenir irascibles ? (consulter les derniers Conseils municipaux en ligne sur notre site http://www.alternative-beauchamp.fr).
Le dernier argument est parfois même la censure, comme dans le Beauchamp Info de décembre 2009, où M. le Maire n’a pas supporté qu’on rappelle son affiliation récente à l’UMP, preuve que son apolitisme affiché cachait son appartenance à la droite !

Nous, Conseillers municipaux, avec l’association Alternative Citoyenne pour Beauchamp, continuons à travailler pour améliorer le quotidien de tous les Beauchampois, dans le cadre d’un intérêt général mieux compris.

Patrick PLANCHE et Sylvia CERIANI
Vos élus de Vivre et Agir Ensemble

Développement durablabla du Maire (subitement) jardinier

La question environnementale est initiée et défendue depuis 2001 en conseil municipal et au quotidien par Alternative Citoyenne Pour Beauchamp au travers de projets et démarches. En vain, car cette question n’a jamais été abordée ou travaillée au sein même de la majorité, en conseil municipal ou en commission.
Ainsi, on reste perplexe devant l’autosatisfaction affichée par M. le Maire dans les derniers Beauchamp Infos sur ce qui lui semble être « des avancées significatives » : arrosage automatique, thermostats sur les chaudières et régulateurs sur les candélabres (allumés la nuit, éteints le jour ? Épatant !). Une renversante « mutation écologique » ! Continuer la lecture

Parents d’élèves : la colère gronde

En un an, les services périscolaires proposés par la mairie ont été annualisés alors qu’ils étaient en inscription journalière. Malgré les courriers, les réunions et les commissions, la municipalité a choisi d’ignorer les difficultés quotidiennes des parents auxquels on demande de plus en plus de flexibilité au travail.
Ces nouvelles mesures contraignantes ont été mises en place afin de réaliser des économies alors qu’aucune étude (connue) n’en a prouvé l’efficacité.
Ce dispositif est contre-productif : désormais les enfants restent à la cantine ou au centre de loisirs puisque leurs parents ont déjà payé ! Ainsi, les cantines sont aujourd’hui surchargées, alors que des parents auraient parfois la possibilité de ne pas utiliser ces services. Continuer la lecture