Archives par mot-clé : panneaux

Périmètre scolaire

Nous nous souvenons que la FCPE, à la rentrée 2015, avait engagé une action de sensibilisation forte à la sécurisation aux abords des écoles de la ville en posant des panneaux de signalisation « Attention école »… qui ont été retirés quelques minutes plus tard par la Mairie.
Au lieu de se servir de cette action pour engager un réel dialogue et permettre ainsi des changements d’habitudes nécessaires pour faciliter la circulation, l’accompagnement des enfants dans les écoles, revoir le plan de circulation et mettre la ville en conformité avec la réglementation, la réponse a donc été la disparition de ces panneaux.

Circulez, il n’y a pas de souci mais pour faire mieux, il faudra de l’argent. [Au lieu de se servir de cette action pour réfléchir à d’autres solutions de sécurisation et de circulation, la Mairie a fermé le dialogue par une réponse d’ordre budgétaire.]
En attendant, suppression du périmètre de sécurité, suppression progressive du personnel d’encadrement et …une réunion à l’ordre du jour fermé où une seule proposition, incomplète, a été présentée. Pas de discussion ni de solutions alternatives permises, circulez.

rueNous l’avons constaté au retour des vacances estivales, les travaux de voirie engagés, qui ont coûté bien moins qu’annoncés, étaient inachevés. Cela n’a pas manqué de provoquer des problèmes de circulation et de sécurité. Des travaux qui ne règlent pas non plus les questions posées par les flux de voitures aux abords de ces écoles.

Aucune information, aucune action de prévention n’a été engagée par la Mairie qui, dans le journal municipal, affirme pourtant avoir prévenu tout le monde. Tous les parents, tous les usagers savent qu’il n’en a rien été. Comme si la seule parole d’élus faisait autorité… au déni s’ajoute l’abus d’autorité. S’il en fallait encore, une illustration de plus de la méthode municipale en terme de concertation et de dialogue… au détriment de la population.

Question de panneaux

Question orale posée lors du Conseil Municipal du 31 mars par votre élu, Pascal SEIGNÉ :

Question-orale-PS«Madame le Maire, Alors que le règlement de publicité intercommunal est toujours en cours d’élaboration, nous nous interrogeons sur l’occupation du domaine public par de nombreux panneaux ou banderoles publicitaires en dehors des emplacements prévus à cet effet.

En effet, le 1er septembre 2015, les services de la police municipale ont été prompts à faire retirer des panneaux de signalisation apposés par les parents d’élèves, ceci en invoquant l’article L581-29 du Code de l’Environnement.
Depuis, de nombreux autres panneaux ou banderoles fleurissent notamment à proximité de carrefours sans que leur retrait ne soit réalisé.
Quelles sont les règles en vigueur pour l’apposition de banderoles ou pancartes sur le domaine public ? Existe-t-il des exceptions ? Les manifestations à but commercial sont-elles bien traitées différemment des manifestations associatives et non lucratives ?
Pour une meilleure lisibilité de nos échanges, je vous remercie de bien vouloir inscrire au procès-verbal de ce Conseil Municipal cette question, ainsi que votre réponse et les débats qui en découlent.
»

Réponse de Mme le Maire :

«Les banderoles qui fleurissent, comme vous dites, ont toujours existé. Elles évoquent de futures manifestations qui concourent à l’animation de la ville. Elles sont installées après autorisation de l’autorité municipale et retirées après la manifestation.
Dès qu’elle les voit, la police retire systématiquement les panneaux qui perturbent la circulation (par exemple sur les feux tricolores) et ceux qui n’ont pas reçu d’autorisation de l’autorité municipale.»

Le saviez-vous ?

L’avenue Boulé est une voie qui est sous la compétence de la communauté d’agglomération du Parisis, du fait de sa proximité avec la 3M. Des travaux de réfection ont été réalisés en 2010. Ils ont été si mal conduits qu’il a fallu les refaire l’année suivante !

Ne voulant pas renouveler les mêmes erreurs, le chantier a été entrepris pour une meilleure qualité de service (trottoirs, signalisation, stationnement …). Les riverains qui n’ont pas été consultés ont protesté devant des incohérences manifestes:

  • panneaux de circulation surabondants restreignant le passage de poussettes ou de fauteuils pour personne à mobilité réduite, alors même qu’une place de stationnement pour handicapé est créée.
  • des changements de vitesse sans véritable raison (50 km/h, puis zone 30, puis de nouveau 50 km/h…)

Ces erreurs ont été corrigées mais ces façons de procéder entraînent un surcoût dont on pourrait se passer.

Depuis, nous avons appris qu’une conduite d’eau qui sert d’alimentation à notre ville date de plus d’un siècle et passe sous cette avenue. Par manque de communication entre les services publics, son changement n’a pas été effectué. Nous espérons qu’il ne sera pas nécessaire d’intervenir dans les mois à venir…

Remplacement du mobilier urbain

Les panneaux publicitaires et d’affichage viennent d’être changés sans aucune consultation des élus. Résultat : la ville récupère les faces publicitaires les moins visibles pour sa communication, la surface d’affichage est encore plus petite qu’avant et les affiches associatives sont systématiquement recouvertes.

panneaux

Nous aurions proposé des espaces vitrés dédiés aux associations et des panneaux d’expression libre. Nous aurions demandé également d’implanter des panneaux d’information dans le quartier du Stade.