Archives par mot-clé : pédibus

Toujours plus d’économies sur les enfants

«NOUS ÉLIRE C’EST… Améliorer en priorité la vie quotidienne de tous… Faire de la jeunesse une réelle priorité» écrivait Beauchamp à votre image en mars 2014. Mais ça, c’était avant.

Si 26% des Beauchampois ont voté pour Mme Occis, 100% des parents doivent bien le regretter aujourd’hui !

Les économies réalisées sur leurs enfants confinent à l’absurde et pénalisent de nombreuses familles sans qu’aucune étude ni aucun chiffre ne vienne en démontrer la rationalité. Et que dire des justifications plus que douteuses de Mme le Maire : « Nous recentrer sur l’indispensable …/… quand le coût d’un service pour la ville est disproportionné par rapport à l’intérêt général» ? L’Education et l’aide aux familles ne sont-elles pas prioritaires et ne sont-elles pas d’intérêt général ? La solidarité est-elle devenue un gros mot à Beauchamp ?

  • aucune activité «TAP» pour 2014/2015 et 2015/2016 dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires (pourtant la mairie reçoit de l’Etat une aide de 50€ par enfant),
  • les agents spécialisés dans les maternelles (ATSEM) de moins en moins remplacés et parfois par des animateurs,
    bibliothèque a minima (3 à 4 séances par classe et par an !),
  • augmentation de la tarification du périscolaire,
    diminution du bio à la cantine (1 aliment par semaine !),
  • sécurisation non réalisée aux abords des écoles (signalisation, ralentisseurs),
  • graves manquements à la sécurité pour la zone hors voiture autour des écoles Pasteur et Paul Bert depuis la rentrée, sans aucune concertation ni information des parents,
  • fermeture de l’aide aux devoirs puis du Club des Marronniers depuis le 1er janvier 2015,
  • fermeture du centre de loisirs 5 jours à Noël et menace pour cet été,
  • suppression des sorties lors des dernières vacances scolaires,
  • mini-camps supprimés aux vacances de printemps,
  • aucun moyen pour le Pédibus,
  • aide quasi inexistante aux transports des élèves pour les familles éloignées,
  • suppression d’un poste de psychologue et division par 4 des interventions de la psychomotricienne au multi-accueil (0-3 ans).

Avril 2011 : Multi accueil et DOB

Multi accueil,
Une nouvelle fois le maire et son équipe mettent en place une proposition de notre programme de 2008, comme le pédibus et le quotient familial…
Nous nous félicitons donc de la création d’un multi accueil pour la petite enfance. Lors du Conseil Municipal du mois de février nous en avons approuvé la délibération. Cependant, la présentation du projet, demandait toutefois à être éclaircie : amplitude horaire, nombre de places définies, etc.
Les jeunes mamans souhaiteraient pouvoir faire garder leur enfant dès la fin du congé maternité or aujourd’hui, le service proposé n’accepte les enfants qu’à 9 mois. L’aménagement d’une nurserie est nécessaire.

DOB
Si la présentation du Débat d’Orientation Budgétaire s’améliore quelque peu, il ne mérite toujours pas le terme de débat.
Par contre, il nous laisse entrevoir une nouvelle fois l’augmentation des impôts à Beauchamp.
Comment des élus peuvent-ils continuer à gérer notre ville en augmentant continuellement les impôts alors que, dans la situation économique où nous nous trouvons, de nombreuses familles souffrent pour joindre les deux bouts, le chômage, le nombre de bénéficiaires du RSA et la précarité augmentent pendant que le pouvoir d’achat régresse ?
Comme nous l’avions révélé depuis 2006 et malgré les dénégations de M le Maire lors de la campagne électorale, la situation de la dette à Beauchamp ne permet pratiquement plus d’avoir recours à l’emprunt avant d’assainir les finances. Les beauchampois sont comme toujours en première ligne pour en subir les conséquences : augmentation des tarifs, diminutions des investissements en équipements.

Mars 2011 : Aller à l’école à Beauchamp… c’est payant !

L’école est gratuite et obligatoire mais à Beauchamp… le bus est toujours payant pour aller aux écoles.

On parle de pénibilité pour les familles qui habitent loin des écoles (jusqu’à 4,8kms A/R) et s’y rendent à pied faute de moyens suffisants. On parle aussi de tous ces parents qui s’agglutinent en voiture matin et soir pour déposer leur enfant… voilà un bel exemple de la synergie qu’il peut y avoir entre solidarité et développement durable.
Un maigre espoir était né l’an passé lorsque les parents d’élèves avaient fait découvrir à Mme Nordmann (1ère adjointe, en charge du CCAS) qu’il existait depuis des années une “Carte Lacroix” annuelle à 100€. Espoir vite déçu car loin de toute ambition, la prise en charge n’avait concerné que les résidents du quartier du Stade avec une prise en charge de 50% pour les familles du quotient A (RSA). La mairie prenait ainsi partiellement en charge le transport d’une vingtaine d’enfants alors qu’elle attribuait les cartes Rubis et Améthystes à plus de 70 “seniors”, dont nous ne contestons pas l’utilité, mais, une telle disparité est-elle concevable?

A la rentrée de septembre, cette carte avait disparu. La municipalité a été prise au dépourvu alors que l’échéance était connue et avait été annoncée par le Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF) et la société des cars Lacroix. Pourquoi n’a t-elle rien obtenu de l’intercommunalité ? Pourquoi M. Lavaud, pourtant Conseiller Général, n’a t-il rien tenté auprès du Conseil Général du Val d’Oise ? Incompétence ou indifférence?

La mairie n’a pu proposer aux mêmes familles qu’une prise en charge de 100€ par enfant mais le bus à l’année coûte désormais 260€ ! Autant dire que peu de parents ont répondu… et les enfants fraudent ou marchent. Les parents, notamment ceux qui accompagnent leur enfant en maternelle, ont purement été ignorés (jusqu’à 691 € par an et par adulte).
Les Cars Lacroix ont bien accepté d’offrir les voyages gratuits pour les adultes qui accompagneraient le Pedibus+Bus réclamé par les parents d’élèves… mais sans titre de transport pour les enfants, ça ne marche pas!

A quand une politique de ramassage scolaire (bus, pédibus, vélobus …) qui répondent aux demandes des parents à Beauchamp?

Juillet/Août 2009 : Une année scolaire mouvementée

Ballottés entre les réformes de dernière minute et les attaques systématiques contre l’École publique par le gouvernement, les parents n’ont pas non plus été ménagés par la politique de “rigueur” de l’actuelle municipalité. Des mesures prises sans aucune concertation et souvent injustes et à l’utilité discutable.

Le premier prix revient sans conteste à la modification des modalités d’inscription aux services périscolaires : sans aucune étude d’impact, la municipalité a changé les règles sans jamais en informer précisément les parents. Nombre d’entre eux ont ainsi été financièrement pénalisés. La municipalité, fuyant toujours les réunions publiques, a décidé de distribuer un « kit » d’explications aux parents à la prochaine rentrée. Un premier bilan vient de démontrer qu’aucune économie n’a pu être réalisée et que le nombre de repas servis a, au contraire, augmenté !

Autre cerise sur le gâteau, le week-end de l’Ascension où dans la précipitation et au dernier moment, la municipalité a donné son aval pour ouvrir les écoles le mercredi (en contraignant les associations et clubs à annuler ce jour-là leurs activités) mais n’a pas ouvert le centre de loisirs le vendredi 22 Mai! Pourtant, M. le Maire avait été prompt à mettre en place le dispositif de service d’accueil lors de la grève des enseignants, et ce dans des conditions minimales.

Cette année encore, la politique inexistante de « lecture publique », n’a pas su impulser un partenariat entre les écoles et la bibliothèque. Sans proposition pédagogique et sans projet culturel construit, la bibliothèque est peu à peu désertée par nos enfants et nos jeunes. Nous espérons que les propositions présentées par les bibliothécaires aux équipes enseignantes, en fin d’année scolaire, permettront de retrouver le chemin d’une collaboration et la création d’un vrai projet.

L’une des dernières mesquineries en date a failli faire annuler le très beau projet des écoles élémentaires, “Chantons Ensemble” : la Salle de Fêtes a été prêtée, mais cette année… sans sono !

Quelques autres difficultés de l’année : le « flop » du Pédibus mis en place dans la précipitation, le nombre de séances de piscine réduit et la gratuité des transports (bus 3009) pour aller à l’école.

À ce propos, M le Maire a prétexté son incompétence pour ne pas donner une suite favorable à ce dossier pourtant si important pour de nombreuses familles beauchampoises et pour la sécurité aux abords des écoles.

Nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2009/2010 et n’hésitez pas à vous mobiliser et à nous solliciter si vous le désirez sur http://www.alternative-beauchamp.fr.

A Beauchamp, être parents n’est pas un long fleuve tranquille…

Transport gratuit vers l’école

Nous réaffirmons la nécessité de rendre très rapidement la ligne de bus 3009 gratuite pour les enfants et leur accompagnant qui se rendent aux écoles maternelles et élémentaires.
C’est une mesure d’égalité des chances qui ne coûte presque rien (aujourd’hui la plupart des enfants “fraudent”!), qui soulagerait de nombreuses familles tout en diminuant l’utilisation des voitures. Nous préconisons, avec d’autres associations, la création d’un Pédibus + Bus qui assurerait la sécurité des enfants et libèrerait partiellement les parents.

Pédibus

Enfin un pédibus sur notre ville (l’une de nos propositions de campagne) ! Son lancement en plein automne, dans la précipitation, avec une faible concertation et sans moyens octroyés par la municipalité, comme d’habitude, a empêché ce projet d’avoir le succès escompté (1 ligne et 14 élèves sur quelques 600 élèves en élémentaire).
Une réunion avec Mme Aveline, conseillère municipale déléguée à l’initiative du projet, doit avoir lieu fin novembre pour réaliser un premier bilan, mettre en place des lignes mieux adaptées et informer davantage les parents sur les bienfaits du Pédibus afin que… ça marche !

Aller à l’école

illustration issue de http://eppee.ouvaton.org/

Une présentation du « Pedibus » (un ramassage organisé à pieds) ainsi qu’une « Enquête sur le mode de transport » des élèves ont été distribuées dans nos écoles élémentaires par le service des affaires scolaires.
Nous nous félicitons qu’une telle initiative soit enfin engagée à Beauchamp.

Dans notre « Projet pour Beauchamp », lors de la campagne électorale, nous étions les seuls à présenter des solutions afin d’améliorer l’accès des élèves et la sécurité autour des écoles, dont le « Pedibus ».
Patrick Planche, dans le cadre de ses fonctions de directeur et coordinateur « Politique de la Ville » a mis en place un tel « Pedibus » à Bessancourt.

C’est tout naturellement qu’il a apporté son concours à Mme Aveline, déléguée aux Affaires Scolaires. Les associations de parents d’élèves, dont la FCPE qui vient de réaliser une enquête sur la pénibilité à accéder à l’école depuis les quartiers éloignés, s’associent à cette initiative.

Rappelons que le « Pedibus » ne concerne pas les enfants en maternelle et ne peut résoudre seul les difficultés des familles qui habitent loin des écoles comme Le Stade ou La Chesnaie… C’est pourquoi, il sera nécessaire de trouver des solutions complémentaires.