Archives par mot-clé : périscolaire

Conseil municipal le jeudi 6 juillet

vlcsnap-2015-02-09-20h47m42s46

A l’ordre du jour de conseil municipal qui se tiendra à 20h30 en salle du Conseil Municipal :

  • 1. Approbation du procès verbal du Conseil municipal du 01 juin 2017
  • 2. Décisions
  • 3. Présentation du projet de modification du PLU de Beauchamp
  • 4. Instauration de l’obligation de déposer une déclaration préalable de travaux pour les divisions non constitutives de lotissement.
  • 5. Convention de mise à disposition du service « salubrité » avec la CAVP
  • 6. Subrogation de la commune de Beauchamp dans ses droits et obligations résultant de la convention signée en 1968 relative au transfert de propriété du parking de la gare de Montigny Beauchamp situé à Pierrelaye au profit de CA V AL PARISIS
  • 7. Convention de partenariat avec la CCI du Val d’Oise concernant le développement du commerce de Beauchamp
  • 8. Cession d’une propriété communale sise 23 avenue de !’Égalité
  • 9. Garantie communale d’emprunt à l’office public VAL PARISIS habitat pour l’acquisition de 9 logements en vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) sis 63 65 avenue du Général Leclerc à Beauchamp
  • 10. Modification du système tarifaire différencié par niveau de revenu des familles pour le service municipal de restauration
  • 11. Actualisation des tarifs périscolaires et centre de loisirs
  • 12. Modification du règlement intérieur des accueils périscolaires, études, restauration, accueil de loisirs
  • 13. Modification du tableau des effectifs
  • 14. Convention d’utilisation du Domaine de Boissy (Taverny)
  • 15. Informations diverses
  • 16. Application des articles 22 et 23 du règlement intérieur

Mars/Avril 2017 : L’addition est pour nos enfants

L’actuelle majorité municipale s’inscrit pleinement dans la gouvernance de l’ancienne et ce, malgré le dénigrement permanent de cette dernière. Nous ne sommes plus à une incohérence près !

En plus de sa maîtrise totale sur l’ensemble du Beauchamp Info, cette majorité s’est octroyé la tribune d’expression du dernier numéro (financée par les deniers publics), pour tenter de répondre à notre bulletin d’informations de décembre 2016 (payé par nos adhérents).

La majorité municipale cherche à nous faire la leçon, à l’image d’une institutrice dans sa classe. Sauf que pour donner la leçon, encore faut-il la connaître !

Dans un problème, il ne suffit pas, pour sa convenance et par facilité, de compter toutes les additions et “d’oublier” volontairement les soustractions.

Par exemple, quand la majorité indique que l’accueil est gratuit pour 400 enfants pendant 4 fois 45 minutes par semaine elle oublie de dire qu’elle perçoit une participation de l’État de 50€ par an et par enfant, pour la mise en place des Temps d’Activité Pédagogiques, (qui se révèlent n’être que de la garderie sauf pour 12 élèves sur 900, un vendredi par semaine !).

Elle ajoute à cela le coût de l’encadrement et des rotations de bus pour le repas du mercredi midi mais …  elle oublie encore de soustraire l’économie des 3 heures de Centre de Loisirs du mercredi matin (soit 4 fois 45 minutes) que la ville n’a plus à payer puisque les élèves ont école le mercredi matin.

Pourquoi de telles allégations trompeuses contenues dans cet article ? Que cherche-t-on à vous faire croire ?

Mettre en lumière les choix et les orientations budgétaires de l’équipe municipale, alors que cette dernière en occulte plusieurs parties, est de notre devoir ; c’est notre conception de la transparence que tout élu doit avoir en politique.

Moins pour l’école, le périscolaire, les associations, la culture… Gardons à l’esprit que nos enfants pâtissent toujours des choix de la politique d’austérité de Mme OCCIS et de ses conseillers municipaux qui répètent à l’envie « qu’il n’y a pas d’argent ».

Pourtant, cette majorité vient de faire le choix de consacrer plus de 210 000 € TTC (dont le quart à la charge directe de la commune et le reste par de l’argent public) pour enfouir 250 m. de lignes électriques et téléphoniques devant la future résidence NEXITY, avenue Pierre Curie.

Incompréhensible et injuste.

Alors, quitte à faire de la pédagogie… nous aurions préféré que les corrections aillent dans le sens des améliorations et dans la reconnaissance des erreurs !

Beauchamp néglige ses enfants

La couverture du Beauchamp Infos de septembre-octobre, la jolie photo verdoyante d’un bac à jardiner accompagnée de « Nos écoles où il fait bon apprendre » a fait bondir les parents ! Véritable provocation alors que de nombreux services à l’enfance ont disparu depuis 2 ans ½ et que les coupes sombres sont pratiquées sans discernement.
La liste est interminable : réduction des Atsem en maternelle, fermeture de l’aide aux devoirs de Nungesser et Coli, séances de bibliothèque à minima, fermeture du Club des Marronniers, fermeture du centre de loisirs à Noël et en partie l’été, suppression des séjours jeunes et réduction des sorties au centre de loisirs… Le service périscolaire, hors étude, n’est plus qu’une garderie alors que les tarifs ont été augmentés depuis 2 ans.
Cette année, la municipalité réduit son financement de 50 à 40% des classes transplantées, réduit de 4 à 3 jours par semaine l’ « Ecole municipale des sports »… Et bien sûr, aucun Temps d’Activité Périscolaire pour les élèves dans le cadre de la réforme du temps scolaire si ce n’est la bibliothèque qui propose un projet d’1 heure par semaine pour 12 élèves… sur 900 ! Pourtant, la ville engrange la dotation annuelle de l’état, environ 135 000 €.
Mais les économies faites sur le dos des petits Beauchampois, à qui on retire le peu qui existait déjà, ne sont pas tout, le plus préoccupant est bien l’incapacité de la municipalité à fédérer les énergies et à imaginer des projets pour l’épanouissement des enfants.
Alors s’il fait bon apprendre à Beauchamp, on le doit surtout au travail de qualité et à la motivation des enseignants…

Question de mise en oeuvre du PEDT

Question orale posée lors du Conseil Municipal du 23 juin par votre élue, Christelle TAKACS :

Question-orale-CT«Madame le Maire, Nous souhaiterions connaître le montant des subventions accordées par la CAF et par l’Etat, dans le cadre de le réforme des rythmes scolaires, pour l’année 2015/2016.
Il semble qu’il n’existe pas d’agrément de la Direction départementale de la cohésion sociale, concernant la pause méridienne et la période postscolaire (de 15h45 à 16h30) ?
Pourquoi avoir fait ce choix et comment mettez-vous en oeuvre le Projet éducatif territorial de Beauchamp ?

Pour une meilleure lisibilité de nos échanges, je vous remercie de bien vouloir inscrire au procès-verbal de ce Conseil Municipal cette question, ainsi que votre réponse et les débats qui en découlent.»

Réponse de Mme le Maire :

«Dans le cadre du Projet Educatif Territorial (PEDT), l’Etat finance 50 € par enfant et par an. Ainsi au titre de l’année scolaire 2015/2016 la participation devrait être de 44 900 €. Le financement de la CAF ne peut intervenir qu’en ce qui concerne la mise la mise en place des TAP (Temps d’Activités Périscolaires).
Un organisateur peut choisir de déclarer ou de ne pas déclarer son accueil périscolaire. S’il fait le choix de proposer une garderie ou un programme d’activités restreint, il peut décider de ne pas faire de déclaration auprès de la DDCS.
Concernant le PEDT, dans le cadre du Comité de pilotage du 30 juin, un bilan de l’année 2015 -2016 sera effectué ainsi que des propositions pour 2016 – 2017.»

Approbation de la participation de la commune aux classes environnement – Notre déclaration au CM du 23/06/16

Nous ne pouvons accepter une baisse des crédits affectés aux budgets des écoles. Ils doivent être sanctuarisés. Vous avez déjà effectué des coupes sur le périscolaire. Déjà les enseignants annoncent une réduction de ces classes environnement ou une augmentation de la participation des familles.

Dans la continuité des formulations observées par les enseignants et les parents d’élèves, Alternative Citoyenne pour Beauchamp vote contre cette baisse de participation.

Revoir l’exposé et les débats :

Cela s’est passé depuis avril 2014 :

  • Diminution du nombre d’ agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles
  • Disparition progressive du périmètre de sécurité des écoles élémentaires
  • Augmentation des tarifs du périscolaire
  • Animation du périscolaire à minima
  • Fermeture aide aux devoirs Nungesser et Coli
  • Fermeture du Club des marronniers
  • Fermeture des accueils de loisirs 3/12 ans à Noël 2014
  • Suppression des mini-camps
  • Réduction des ouvertures de l’accueil de loisirs adolescents
  • Fermeture de cours à l’Ecole de Musique et augmentation des tarifs
  • Modification des contrats des assistantes maternelles et de leur droit aux congés payés
  • Modification des droits à congé et suppression du congé de départ en retraite du personnel communal

Toujours plus d’économies sur les enfants

«NOUS ÉLIRE C’EST… Améliorer en priorité la vie quotidienne de tous… Faire de la jeunesse une réelle priorité» écrivait Beauchamp à votre image en mars 2014. Mais ça, c’était avant.

Si 26% des Beauchampois ont voté pour Mme Occis, 100% des parents doivent bien le regretter aujourd’hui !

Les économies réalisées sur leurs enfants confinent à l’absurde et pénalisent de nombreuses familles sans qu’aucune étude ni aucun chiffre ne vienne en démontrer la rationalité. Et que dire des justifications plus que douteuses de Mme le Maire : « Nous recentrer sur l’indispensable …/… quand le coût d’un service pour la ville est disproportionné par rapport à l’intérêt général» ? L’Education et l’aide aux familles ne sont-elles pas prioritaires et ne sont-elles pas d’intérêt général ? La solidarité est-elle devenue un gros mot à Beauchamp ?

  • aucune activité «TAP» pour 2014/2015 et 2015/2016 dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires (pourtant la mairie reçoit de l’Etat une aide de 50€ par enfant),
  • les agents spécialisés dans les maternelles (ATSEM) de moins en moins remplacés et parfois par des animateurs,
    bibliothèque a minima (3 à 4 séances par classe et par an !),
  • augmentation de la tarification du périscolaire,
    diminution du bio à la cantine (1 aliment par semaine !),
  • sécurisation non réalisée aux abords des écoles (signalisation, ralentisseurs),
  • graves manquements à la sécurité pour la zone hors voiture autour des écoles Pasteur et Paul Bert depuis la rentrée, sans aucune concertation ni information des parents,
  • fermeture de l’aide aux devoirs puis du Club des Marronniers depuis le 1er janvier 2015,
  • fermeture du centre de loisirs 5 jours à Noël et menace pour cet été,
  • suppression des sorties lors des dernières vacances scolaires,
  • mini-camps supprimés aux vacances de printemps,
  • aucun moyen pour le Pédibus,
  • aide quasi inexistante aux transports des élèves pour les familles éloignées,
  • suppression d’un poste de psychologue et division par 4 des interventions de la psychomotricienne au multi-accueil (0-3 ans).