Archives par mot-clé : raymond lavaud

VOnews : Sans budget voté, Beauchamp risque la mise sous tutelle

Sans budget voté, Beauchamp risque la mise sous tutelle
(12/04/2013 17:00)

En proie à une situation financière difficile, Beauchamp n’a pas voté son budget. Une situation qui devrait, en vertu du code des collectivités locales, obliger la préfecture du Val d’Oise à placer la ville sous tutelle.La situation est grave à Beauchamp. Les élus de la majorité, confrontés à une dette d’un million d’euros envers leurs fournisseurs et face au refus des banques de leur prêter cette somme, se sont tournés vers l’Etat. Ils devaient se prononcer en faveur d’une hausse des impôts qui conditionnait un soutien financier de l’Etat. La délibération sur la hausse des taxes a été rejetée par 15 élus sur 29. Suite logique, le budget n’a pas été voté.

Alors que des élus de sa propre majorité ont voté contre sa délibération, le maire UMP de Beauchamp dénonce un problème avant tout « politique ». Raymond Lavaud évoque des «jalousies » et« vengeances ». Il montre du doigt son adjoint aux finances qui avait fait connaitre sa volonté de se présenter et n’a pas voté jeudi en faveur de la délibération. L’élu l’affirme : «Les finances ne sont pas faciles mais on y arrive ».

Le maire de Beauchamp : « On va perdre notre autonomie »

Conséquence du vote de jeudi, les élus vont perdre la main sur les comptes de la ville. « On va perdre notre autonomie, c’est regrettable », dénonce le maire qui juge qu’il ne s’agit pas « d’une voie raisonnable »

Avec une mise sous tutelle probable de la ville, l’augmentation des impôts paraît inéluctable. Seule la hauteur de la hausse reste pour l’heure la grande inconnue.

http://www.vonews.fr/article_20978
©vonews – Apr 2013

La 1re adjointe destituée au conseil municipal

La 1re adjointe destituée au conseil municipal

Publié le 02.06.2012, 07h00

Comme elle s’y attendait, Françoise Nordmann a perdu son mandat de première adjointe jeudi soir lors du conseil municipal. L’élue, qui avait dénoncé il y a peu la mauvaise situation budgétaire de la ville, a cependant reçu le soutien de certains membres de la majorité. Quatre conseillers municipaux (Maryse Servais, Fabrice Bastide, Philippe Akl, Marc Remond) ont successivement pris la parole pour défendre l’adjointe dont la destitution était soumise au vote de l’assemblée. Une partie de l’opposition, la liste de gauche Vivre et agir ensemble, a refusé de prendre part à cette délibération. Rappelons que ses deux élus, Patrick Planche et Sylvia Ceriani, avaient déjà exprimé leurs inquiétudes quant aux emprunts toxiques souscrits par la commune. Françoise Nordmann, de son côté, a persisté dans sa prise de position. « Les importants emprunts toxiques qui ont été contractés sans analyse suffisante (plus de 6 M€) nous placent désormais dans une situation très tendue, néfaste à tout investissement », a-t-elle répété jeudi soir. Déchue, l’élue continuera néanmoins à siéger au sein du conseil municipal. Un nouveau groupe d’opposition, issue des rangs mêmes de la majorité de Raymond Lavaud, vient de naître.

 

Le Parisien

Droits de reproduction et de diffusion réservés – Copyright LE PARISIEN 2012

Mai 2011 : Un changement de pilote opportun ?

A peine quitté son mandat de Conseiller Général, Raymond LAVAUD s’est installé Lundi 28 Mars dans le fauteuil de Président de la Communauté d’Agglomération du Parisis.

Avec la candidature surprise de Maurine BLANCHARD, Maire adjointe de Raymond LAVAUD (qui a voulu, par cet acte, rappeler la place de la parité, dans cette assemblée composée en grande majorité d’homme), c’est avec 20 voix sur 36 que les Conseillers Communautaires ont élu leur nouveau président.

A l’heure où le Préfet du Val-d’Oise veut rassembler notre communauté d’agglomération (Beauchamp, Cormeilles-en-Parisis, Herblay, La Frette-sur-Seine, Montigny-lès-Cormeilles et Pierrelaye) avec celle de Val et Forêt et les villes de SANNOIS, FRANCONVILLE, TAVERNY et BESSANCOURT, soit prés de 300.000 habitants, était-il pertinent de changer de Président ? Continuer la lecture