Archives par mot-clé : solidarité

Toujours plus d’économies sur les enfants

«NOUS ÉLIRE C’EST… Améliorer en priorité la vie quotidienne de tous… Faire de la jeunesse une réelle priorité» écrivait Beauchamp à votre image en mars 2014. Mais ça, c’était avant.

Si 26% des Beauchampois ont voté pour Mme Occis, 100% des parents doivent bien le regretter aujourd’hui !

Les économies réalisées sur leurs enfants confinent à l’absurde et pénalisent de nombreuses familles sans qu’aucune étude ni aucun chiffre ne vienne en démontrer la rationalité. Et que dire des justifications plus que douteuses de Mme le Maire : « Nous recentrer sur l’indispensable …/… quand le coût d’un service pour la ville est disproportionné par rapport à l’intérêt général» ? L’Education et l’aide aux familles ne sont-elles pas prioritaires et ne sont-elles pas d’intérêt général ? La solidarité est-elle devenue un gros mot à Beauchamp ?

  • aucune activité «TAP» pour 2014/2015 et 2015/2016 dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires (pourtant la mairie reçoit de l’Etat une aide de 50€ par enfant),
  • les agents spécialisés dans les maternelles (ATSEM) de moins en moins remplacés et parfois par des animateurs,
    bibliothèque a minima (3 à 4 séances par classe et par an !),
  • augmentation de la tarification du périscolaire,
    diminution du bio à la cantine (1 aliment par semaine !),
  • sécurisation non réalisée aux abords des écoles (signalisation, ralentisseurs),
  • graves manquements à la sécurité pour la zone hors voiture autour des écoles Pasteur et Paul Bert depuis la rentrée, sans aucune concertation ni information des parents,
  • fermeture de l’aide aux devoirs puis du Club des Marronniers depuis le 1er janvier 2015,
  • fermeture du centre de loisirs 5 jours à Noël et menace pour cet été,
  • suppression des sorties lors des dernières vacances scolaires,
  • mini-camps supprimés aux vacances de printemps,
  • aucun moyen pour le Pédibus,
  • aide quasi inexistante aux transports des élèves pour les familles éloignées,
  • suppression d’un poste de psychologue et division par 4 des interventions de la psychomotricienne au multi-accueil (0-3 ans).

Demande de subvention auprès de CAF pour la création d’un nouvel accueil de loisirs élémentaire : Notre déclaration au CM du 27/09/12

Attendue depuis plusieurs années par les familles beauchampoises, la création de ce nouvel équipement est une nécessité.

Dans le rapport de présentation qui nous est proposé ce soir, de nombreux éléments manquent pour permettre aux élus d’appréhender l’équilibre budgétaire de cette opération.

En effet, la CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES finance les collectivités locales pour ce type d’opérations sur la base de 3 500 €/m² plafonné à 30 % du coût global du programme.

Nous regrettons de ne pas connaître le montage financier précis de l’opération avec l’estimation des subventions accordées par la CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES, ainsi que celles des autres partenaires.

Augmentation du budget des intérêts d’emprunts : Notre déclaration au CM du 27/09/12

Vous nous proposez dans cette décision modificative concernant l’échéance annuelle du prêt contracté auprès de la Banque DEXIA, CREDIT LOCAL d’amender le chapitre 73 afin de pouvoir couvrir la dépense.

Nous regrettons que la dotation de solidarité communautaire de 111 085 € serve à payer cette échéance. Nous aurions préféré que cette somme soit destinée à d’autres actions pour notre ville et en particulier dans le domaine des solidarités.

Octobre 2012 : Des luttes de pouvoir et des glissements de compétence !

Les luttes de pouvoir au sein de cette prétendue « équipe » de la majorité municipale se sont traduites par l’éviction, voulue par M. LAVAUD, de Mme NORDMANN qui a perdu ses délégations et son poste de 1ère adjointe lors de la réunion de conseil municipal épique du 31 mai (en vidéo sur notre site internet).

Le 28 juin, s’est déroulée l’élection d’un nouvel adjoint. M. LEPINETTE a été élu 8ème maire-adjoint et conserve ses délégations antérieures à l’urbanisme, l’environnement, le développement durable et aux déplacements urbains.

Quid des affaires sociales ? Monsieur le Maire, qui ne participe jamais aux commissions des affaires sociales et qui semble s’intéresser bien peu à ces questions, va-t-il prendre en main le Centre Communal d’Action Sociale ? Malheureusement, il n’a donné aucune indication lors de notre questionnement (toujours la transparence démocratique !).

Il est vrai qu’il a aussi l’habitude de se décharger sur les « techniciens » qui garantissent la marche des services. Mais, au moment où un contentieux existe au niveau du vote du budget dudit CCAS, qui assure les arbitrages, qui détermine la politique ? Les Beauchampois aimeraient le savoir !  Continuer la lecture

Mars 2011 : Aller à l’école à Beauchamp… c’est payant !

L’école est gratuite et obligatoire mais à Beauchamp… le bus est toujours payant pour aller aux écoles.

On parle de pénibilité pour les familles qui habitent loin des écoles (jusqu’à 4,8kms A/R) et s’y rendent à pied faute de moyens suffisants. On parle aussi de tous ces parents qui s’agglutinent en voiture matin et soir pour déposer leur enfant… voilà un bel exemple de la synergie qu’il peut y avoir entre solidarité et développement durable.
Un maigre espoir était né l’an passé lorsque les parents d’élèves avaient fait découvrir à Mme Nordmann (1ère adjointe, en charge du CCAS) qu’il existait depuis des années une “Carte Lacroix” annuelle à 100€. Espoir vite déçu car loin de toute ambition, la prise en charge n’avait concerné que les résidents du quartier du Stade avec une prise en charge de 50% pour les familles du quotient A (RSA). La mairie prenait ainsi partiellement en charge le transport d’une vingtaine d’enfants alors qu’elle attribuait les cartes Rubis et Améthystes à plus de 70 “seniors”, dont nous ne contestons pas l’utilité, mais, une telle disparité est-elle concevable?

A la rentrée de septembre, cette carte avait disparu. La municipalité a été prise au dépourvu alors que l’échéance était connue et avait été annoncée par le Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF) et la société des cars Lacroix. Pourquoi n’a t-elle rien obtenu de l’intercommunalité ? Pourquoi M. Lavaud, pourtant Conseiller Général, n’a t-il rien tenté auprès du Conseil Général du Val d’Oise ? Incompétence ou indifférence?

La mairie n’a pu proposer aux mêmes familles qu’une prise en charge de 100€ par enfant mais le bus à l’année coûte désormais 260€ ! Autant dire que peu de parents ont répondu… et les enfants fraudent ou marchent. Les parents, notamment ceux qui accompagnent leur enfant en maternelle, ont purement été ignorés (jusqu’à 691 € par an et par adulte).
Les Cars Lacroix ont bien accepté d’offrir les voyages gratuits pour les adultes qui accompagneraient le Pedibus+Bus réclamé par les parents d’élèves… mais sans titre de transport pour les enfants, ça ne marche pas!

A quand une politique de ramassage scolaire (bus, pédibus, vélobus …) qui répondent aux demandes des parents à Beauchamp?

CM du 11/02/10 [VIDEOS]

L’intégralité du Conseil Municipal du jeudi 11 février découpé en 9 parties avec l’index de chaque point de l’ordre du jour.

1ère partie



01’41 – Approbation du Procès verbal de la réunion du 21 décembre
01’49 – Déclaration de V. GONCALVES sur la solidarité vers Haïti
04’29 – Débat d’Orientation Budgétaire 2010

Continuer la lecture

Forum des associations 2009

En 2009, Alternative Citoyenne pour Beauchamp poursuit sa route.

L’engagement de ses membres ne se dément pas car les valeurs de transparence, de solidarité, de mixité,
d’écologie, de laïcité et de citoyenneté sont au coeur de leur motivation, dans l’intérêt général.
Depuis que la « nouvelle » municipalité est en place, les impôts augmentent, les services à la population se rigidifient, peu à peu se révèle l’inconsistance de son programme et son impossibilité de répondre aux questions et aux besoins des Beauchampois. Continuer la lecture

Le logement social

Avec la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain du 13 décembre 2000), notre commune a L’OBLIGATION de comprendre un nombre total de logements locatifs sociaux, d’au moins 20 % des résidences principales, d’ici 2020.
Le nouveau plan triennal 2008/2010 adopté par la majorité municipale le 23 octobre 2008 sera proposé au Préfet.
La présentation qui en a été faite laisse pantois. M. Lavaud a rappelé une nouvelle fois que les Beauchampois ne souhaitent pas de logements sociaux. Pourtant, ceux-là mêmes aimeraient bien voir leurs enfants se loger à Beauchamp !

En fait de plan, le Maire a remis une simple feuille où l’engagement triennal tient en une seule phrase (voir ci-dessous). Il a fallu questionner à plusieurs reprises afin d’apprendre qu’un projet pourrait voir le jour entre la résidence Nungesser et Coli et la résidence Jacqueline Auriol sur un terrain disponible depuis toujours (vous savez, là où les préfabriqués de la ludothèque et du club des Marronniers étaient implantés !).

Dans les plans triennaux 2001/2004, puis 2004/2007, la ville a acquis 12 appartements dans les 3 bâtiments de la cité Cadoux.


Mais au conseil municipal du 15 septembre, la majorité a voté la vente de deux appartements en vue de l’achat, dans un futur hypothétique, des deux appartements qui lui manquent dans le bâtiment où elle en possède déjà six. Possédant ainsi le bâtiment complet, les travaux de réhabilitation pourraient démarrer. Confiés à ADOMA, ces logements accueilleraient uniquement un public en situation de précarité, excluant ainsi toute mixité sociale pour augmenter le nombre de logements sociaux créés (12 au lieu de 8).
Le programme « Cité Cadoux » s’arrêterait là, puisque la Municipalité a décidé de ne plus préempter les logements qui se libèrent (sans délibération modificative).

Ces votes successifs et irréfléchis sont incohérents : revendre pour acheter ne résout en rien le manque de logements sociaux pour nos jeunes ainsi que pour les familles qui s’agrandissent. C’est une opération nulle !

En fait, il ne semble pas que cette vieille « nouvelle » équipe ait réfléchi pendant le mandat précédent, ni avant les élections à cette question. Comme il lui faut proposer un plan, elle en dépose un, pour échapper aux sanctions !

En l’absence de volonté politique, comment avoir de l’ambition pour le logement social ?

Rappel des chiffres à Beauchamp :
Nombre de logements locatifs sociaux : 540
Nombre de résidences principales : 3508
Pourcentage de logements locatifs sociaux : 15,39 %
Nombre de logements manquants : 161

solidarité

A l’heure où les campagnes d’aide alimentaire commencent, nous demandons à la municipalité qu’elle accorde des tickets de bus gratuits aux Beauchampois qui n’ont pas droit à la « Carte Solidarité Transport » mais qui doivent se rendre aux Restos du Cœur  (l’an passé, les cars Lacroix en avait accordé 4 pour toute la campagne).

Comment peut-on leur faire confiance ?

Les deux listes issues de la majorité sortante évoquent la concertation, le développement durable ou la solidarité quand leurs têtes de liste s’y sont toujours opposé ces 7 dernières années, malgré nos propositions (démarche HQE, collège, pistes cyclables, avenue Anatole France, restauration bio …) ?